Carlo Levi : Lucania’61

CARNET DU MEZZOGIORNO (BASILICATE)

Carlo levi : lucania61

Le Palazzo Lanfranchi est Le Museo nazionale d’Arte Medievale e moderna

Les animations de Matera 2019 s’y sont aussi installées si bien que seul le rez de chaussée est ouvert à ceux qui n’ont pas pris le passeport Matera 2019.

Cela ne fait rien, une seule œuvre va me combler Lucania61’ de Carlo Levi très grand tableau peint (18.50mx3.20m) peint à l’occasion du Centenaire de l’Unité Italienne, fresque immense en trois tableaux, avec de nombreux personnages. Mario Soldati, Guttoso, dans plusieurs vidéos passionnantes, analysent l’œuvre. Guttoso compare Lucania61 à un opéra de Verdi, en effet le tableau en a le lyrisme et le panache. On peut découper en trois parties, trois actes. Trois paysages : la caverne (comment ne pas penser aux sassi ?), le retour des paysans au village (on pense à Aliano et à son livre Le Christ s’est arrêté à Eboli), l’assemblée sur une place de la ville autour du poète Rocco Scotellaro (la ville, la politique).

Carlo Levi : Lucania61, dans la caverne, le passé, la mort

Trois âges : le passé et la mort, le présent et le travail des paysans, l’avenir et la lutte politique en vue d’un meilleur futur. L’enfer, la vie misérable dans la caverne avec les animaux, la misère et le deuil. Le retour des champs des paysans : le purgatoire et la dure condition paysanne.

Le retour des champs, comme une fuite en Egypte,

le paradis que promet le poète….

Je pourrais rester des heures devant ce tableau, chercher les détails que l’auteur a cachés, décrire les couleurs, découvrir dans l’ouverture de la grotte verte les tombes du cimetière. Dan le village aux maisons blanches détailler chaque femme qui nourrit ses enfants, comparer le retour des paysans sur l’âne à une fuite en Egypte….

L'avenir, autour du poète, l'action politique?

Si bien éblouie que je regarde presque avec indifférence les tableaux de Luigi Guerricchio , peintre de Matera qui aurait mérité plus d’attention.

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

4 réflexions sur « Carlo Levi : Lucania’61 »

  1. j’ignorais tout de l’oeuvre peinte de Carlo Levi, j’aime tellement son livre et les tableaux sont à l’image de l’homme, attentif aux plus démunis , généreux, c’est magnifique merci à toi de m’avoir fait connaitre cette oeuvre

    J'aime

  2. J’aime ces tableaux de Carlo Levi. C’est à la fois très réaliste mais il y a quelque chose de fantastique dans les visages et les couleurs surtout dans la caverne , la scène de deuil..

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s