La Côte sud : cascades

CARNET ISLANDAIS

Uridafoss

En route par Reykolt, Skalholt, plaisir de passer par des paysages connus. Laugaras, un pont suspendu en ciment passe la très large rivière Hvita dont le débit et la largeur nous surprend. Nous n’avons pas fini d’être étonnées par la puissance des rivières islandaises !

Juste après avoir rejoint la Route Circulaire 1 la chute Uridafoss est perceptible de la route avec le brouillard qui d’un creux. Il suffit de quitter la grande route quelques centaines de mètres pour voir la rivière en fuir se déchaîner contre les rochers qui la barrent, elle aussi fut menacée par la construction d’un barrage électrique. Les saumons qui en remonteraient le cours seraient dotés d’une queue très musclée. Les phoques, amateurs de saumons, parviennent jusqu’aux chutes. Très agréable promenade tranquille.

Seljalandfoss

Selfoss

65 m de hauteur ! Il est possible de passer à l’arrière de la cascade et des nappes d’eau qui rebondissent dans la vasque. Les photographes, amateurs comme professionnels, se bousculent, les uns avec leur perche à selfies, les autres installent leurs trépieds. Inévitables mariés chinois : comment la robe de tulle blanc n’est pas maculée de boue ?  La mariée a mis une doudoune argentée qui remplit la double fonction d’anorak et de réflecteur de lumière à l’instar des écrans et des parapluies. Certains badauds émoustillés par les baisers de cinéma veulent leur cliché-souvenir. Les touristes sont nombreux mis la cascade garde son élégance.

Seljalandfoss : nappes d’eau

Skogafoss

60 m de chute comme la précédente dans une gorge resserrée. Un escalier permet de gagner le rebord d’où elle s’élance. Montée un peu pénible à cause des marches très hautes au début, l’escalier métallique est plus aisé. On est récompensé par une promenade sur un bon sentier empierré au-dessus du torrent ; c’est un plaisir de découvrir d’autres cascades ; on se croirait en haute montagne. Avec plus de temps, il y a de belles randonnées, même 25 km pour rejoindre le glacier et la vallée de Thorsmörk. Les glaciers me fascinent, ils sont si proches ! Cette calotte de neige recouvre-t-elle le Katla ou l’Hekla redoutables volcans ? On aperçoit la côte et l’arche dans la falaise près de Vik .

Skogafoss :

Pique-nique à Skogar dans un pré vert un peu à l’écart. Il y a un musée ethnographique intéressant mais nous n’avons pas le temps de le visiter dans notre marathon de la côte sud. Dommage

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

4 réflexions sur « La Côte sud : cascades »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s