Croisière : navigation d’Assouan à Koum Ombo

CARNET ÉGYPTIEN 2019

Les berges du Nil

Navigation

Lentement, le bateau se retourne et quitte Assouan en passant devant une grande mosquée blanche. Sur la rive orientale la route passe sous des rangs de palmiers. Sur la rive occidentale c’est un paysage de verdure comme un parc. A l’arrière des villages s’étagent, très colorés adossés à la colline. Façades bleues, mauves, roses et jaunes. Un minaret effilé dépasse. Puis le désert se rapproche. Un rocher tabulaire coiffe une butte. Au loin, des immeubles, un pont suspendu, deux piles tendant 12 câbles. Au bout du pont côté ouest, une ville moderne avec une rangée d’immeubles tous identiques gris verdâtres et encore des chantiers pas terminés d’une urbanisation galopante. Aucun immeuble ne semble fini, sauf le château d’eau. Ville champignon. Une mince bande verte longe le fleuve avec des palmiers des champs ou des jardins bien verts. Un troupeau de bovin, des ânes.

A l’est une falaise rocheuse présente des entailles, la carrière de Silsileh ? La zone verte est bien rétrécie.

Navigation : le désert est proche

On passe des îles avec roseaux, acacias, bancs de sable…

Après un peu plus de deux heures de navigation nous faisons escale à Koum Ombo. Je filme l’approche : le temple se trouve au bord de l’eau. Les bateaux sont nombreux à l’escale. Il faut traverser le luxueux Nefertiti pour arriver à quai.

Arrivée à Coum Ombo

Hassan marche à grandes enjambées pour me montrer les « scènes principales » avant la foule n’envahisse le temple. La lumière du couchant donne une teinte dorée à la pierre.

Couù Ombo dans la lumière du soir

C’est un petit temple de l’époque romaine qui possède les mêmes chapiteaux composites que Philae. Après avoir subi de nombreuses destructions, il est très incomplet et n’a plus ni colonnades ni pylônes. Dans la cour de Tibère il reste des traces de décors polychromes. Ce temple est double : consacré à Hororis à tête de faucon et à Sobek, le dieu crocodile. Sur un mur, Maat préside avec justice à la répartition égale (et symétrique) de l’espace entre les deux divinités. Les sanctuaires ont disparu, seule la salle hypostyle est complète.
Dans cet édifice fragmentaires Hassan montre l’essentiel :

Coum Ombo : Sobek à forme de crocodile

Le calendrier conçu par Ptolémée III, 3 lionnes figurent les 3 saisons : l’Inondation, la Germination, la Récolte. Pour la Récolte, la perruque est plus épaisse comme formée d’épis. Chaque saison compte 4 mois de 30 jours plus cinq jours pour es fêtes. Pour un compte juste, Ptolémée invente le jour supplémentaires des années bissextiles. Chaque jour est symbolisé par un disque solaire, un bâtonnet par jour, un fer à cheval pour 20. Après 29 « bah ! » : c’est la fin du mois/

Coum Ombo : Calendrier

Ce temple servait aussi d’hôpital : sur un mur, on voit une collection d’instrument de chirurgie avec un bassin pour désinfecter, le rouleau de papyrus pour les ordonnances, le scalpel, la balance pour préparer les remèdes….Un accouchement est représenté sur un bas- relief, à côté la mère allaite son enfant.

On a retrouvé non loin de là un cimetière de crocodiles : la visite se termine au Musée des Crocodiles. De grandes momies sont présentes sur un banc de sable. Le musée est très bien fait avec de nombreux panneaux explicatifs et des stèles ou statues où figurent des crocodiles. Une relation ambiguë liait les Égyptiens aux crocodiles qui craignaient leur férocité mais admiraient leur force, leur fécondité et les soins apportés à leurs petits.

Sur le Renaissance : Dîner oriental, falafels fameux et plusieurs plats à base d’aubergines grillées ou en caviar, pâtisseries orientales délicieuses…

 

 

 

 

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

5 réflexions sur « Croisière : navigation d’Assouan à Koum Ombo »

    1. @claudialucia : pour les groupes il y a des grandes tables. Mais comme nous étions un « groupe de deux » nous avions notre petite table à nous deux, les gens se regroupent plutôt par langues, hispanophones nombreux ensemble, brésiliens un autre groupe, indiens….Repas excellent!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s