Dernier après midi à Séville – Guadalquivir et musée archéologique

ANDALOUSIE Pâques 2009

v:* {behavior:url(#default#VML);}
o:* {behavior:url(#default#VML);}
w:* {behavior:url(#default#VML);}
.shape {behavior:url(#default#VML);}

Normal
0
false

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-font-family: »Times New Roman »;
mso-fareast-theme-font:minor-fareast;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-bidi-font-family: »Times New Roman »;
mso-bidi-theme-font:minor-bidi;}

 

Sur le bord du Guadalquivir, par temps de chaleur

Séville tour de l'Or

A notre exploration de Séville, il nous manquait une promenade sur le Guadalquivir. A 16h,  sous un soleil estival, nous cherchons les bateaux qui appareillent sous la Tour de l’Or. Un beuglant convoque les touristes à une promenade bien sonorisée à grand renfort de musique de foire. Cela nous dissuade, nous aurions rêvé une croisière tranquille et reposante. La Tour de l’Or ne se visite que le matin. Le plan de visite est foireux. Il y a peu d’ombre.  Le thermomètre dépasse largement l 30°C.
J’improvise : suivant le fleuve, sur le Paseo de las Delicias, je rejoins les Jardins de l’Exposition de 1929. En cas de canicule, le secret est de rester à l’ombre. Le pavillon de Buenos Aires me fascine. Il est occupé par une académie de danse, ne se visite pas.

 

Musée Archéologique de Séville après Italica

romajns anonymes
romains anonymes

C’est un vrai plaisir de visiter le Musée Archéologique le lendemain de notre sortie à Italica.

Les mosaïques sont merveilleuses, certaines statues de marbre sont énormes. On imagine le site ainsi meublé (pourquoi ne fait on pas des copies ?). Les  têtes des romains anonymes sont très émouvantes, tellement proches des visages actuels. Nous aurions pu les croiser en costume moderne dans la rue, sur le pas d’une boutique, derrière le comptoir d’un bar…contrairement aux Grecs idéalisés, ils sont souvent bourrus et pas toujours amènes.

Le Musée comporte aussi des sections de Préhistoire. Ma visite était dédiée aux Romains. Je passe donc vite devant le Trésor de Tartessos. Pourtant les Phéniciens m’intéressent bien.

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

2 réflexions sur « Dernier après midi à Séville – Guadalquivir et musée archéologique »

Répondre à Miguel Ortiz Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s