Séville – Musée des Beaux Arts de Séville- peinture espagnole

ANDALOUSIE Pâques 2009

v:* {behavior:url(#default#VML);}
o:* {behavior:url(#default#VML);}
w:* {behavior:url(#default#VML);}
.shape {behavior:url(#default#VML);}

Normal
0
false

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-font-family: »Times New Roman »;
mso-fareast-theme-font:minor-fareast;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-bidi-font-family: »Times New Roman »;
mso-bidi-theme-font:minor-bidi;}

Chocolate con churros

 churros

Enfin, je vais satisfaire mon caprice d’un vrai, petit déjeuner avec »chocolate con churros » dans un café en même temps que les Espagnols ! Nous en avons eu un avant-goût sur le bord du Guadalquivir. à midi et dans un gobelet en plastique, chers et froids, c’était un peu gâché. Rue Eloy, dans un petit café populaire, des vieux messieurs se goinfrent avec les beignets. Une jeune fille frit sous nos yeux une spirale de pâte légère qu’elle retourne habilement de deux tiges métalliques. Elle coupe d’énormes parts et les empile sur un plat ovale métallique. Le chocolat est si épais qu’il me vient un doute : convient il de le boire ou seulement de tremper le churro ? je regarde mes voisins pour les imiter . le vieux monsieur accoudé au bar trempe dans le café au lait. Les enfants arrivés juste après moi ont commandé des sodas. Dans le doute, je m’installe à l’écart et je trempe. Puis je laisse les deux tiers de ma part trop copieuse et pourtant bon marché : 2€, chez Carmen.

 

Musée des Beaux Arts de Séville- peinture espagnole

Francisco_de_Zurbarán_024
Zurbaran

Au Musée des Beaux Arts on me demande ma Carte d’Identité    qui m’ouvre le Musée gratuitement. Je dois laisser mon sac à la consigne.

Les peintures des anonymes du 15ème siècle me ravissent toujours autant : fonds dorés comme des icones, finesse des détails, imitation des tissus damassés. L’Annonciation de Martorell me rappelle des souvenirs de 2003 : L’exposition Bermejo à Bilbao.

FranciscoPacheco
Fraqncisco Pacheco

Les grand tableaux de Francisco Pacheco sont intéressants. Curieusement, ils  offrent des similitudes avec les toiles symbolistes fin 19ème avec ls corps des jeunes gens haves et musclés. Pacheco fut le maître de Cano et Velasquez. La présentation du Musée est claire. Chaque salle représente une école. Le Maniérisme occupe les salles III et IV.

Le baroque trouve sa place naturelle dans la chapelle du couvent. Le mot « chapelle » ne doit pas évoquer dans ce cas un  espace intime. C’est une construction monumentale avec une haute coupole peinte. Les tableaux sont de grands formats tout à fait à la mesure du monument.

Juan Roelas et Zurbaran représentent la peinture Naturaliste. Roelas m’ennuie. Zurbaran est un grand maître, sûr de son art, ce qui le l’empêche pas de peindre aussi des bondieuseries ennuyeuses.

Murillo_Inmaculada_Concepcion_La_Colosal_Seville_WikimediaCC_0

L’hôte d’honneur de la chapelle est Murillo. Murillo peint très bien les anges, et les vierges diaphanes aussi. Je reconnais Santa Justa et Santa Rufina autour de la Giralda (nous les avions vues à l’Hospital de los Venerables). Ces femmes en équilibre sur une boule transparente m’agacent.

A l’étage, Jose de Ribera et Juan Valdès Leal (dont nous avons déjà vu des fresques). La salle Zurbaran est la plus convaincante : saint Hugues au Réfectoire des Chartreux est d’une autre trempe que toutes ces Immaculées ! Le talent de Zurbarán se déploie dans d’autres styles que les éternels poncifs. Et puis Zurbarán a un « truc » : comme tous les baroques, il met des anges joufflus et des nuages plein ses tableaux. Le « truc » de Zurbaran c’est que les « nuages » sont faits avec les visages des anges, transparents et diaphanes.

Un couloir est occupé par une série représentant une procession devant la Cathédrale ses environs. C’est fou que les Espagnols aiment processionner ! Et pour une fois c’est une procession profane ! Domingo Martinez montre minutieusement les étapes de ce défilé avec les chars représentant l’Allégresse, les Masques, les quatre éléments.Derrière  le char, les figurants portent toutes sortes d’objets en rapport avec le thème. Celui de l’Eau, tiré par des dauphins, est suivi par des pêcheurs, des harpons, des monstres marins…Avec l’Air défilent les instruments à vent, les girouettes, un moulin … le Feu, la guerre, les canons. Même si la qualité de la peinture ne se compare pas avec celle des grands maîtres, c’est frais, amusant, cela raconte la vie à Séville au 18ème siècle.

Exposition temporaire sur leModernisme à Barcelone. Mis à part une grande photo, rien sur Gaudi. Les dessins et les tableaux sont les œuvres de peintres catalans que je ne connais pas. Intéressant mais je suis un peu saturée.

De retour à la maison, je peux re-visiter le musée grâce la visite virtuelle du Musée accessible grâce à ce lien :

http://www.juntadeandalucia.es/cultura/museos/MBASE/visitavirtual/container.htm

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

6 réflexions sur « Séville – Musée des Beaux Arts de Séville- peinture espagnole »

  1. J’aime bien ton expression « bondieuserie ennuyeuse » ! Quant aux churros trempés dans le café … pour moi ce serait une catastrophe digestive assurée :-))

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s