Géopolitique du moustique – Erik Orsenna

PRECIS DE MONDIALISATION

J’ai lu avec grand plaisir Le voyage au Pays du coton, Sur la route du papier  et l’Avenir de l’Eau qui sont les autres volets du Précis de Mondialisation. La biographie de Pasteur : la vie , la mort, la vie s’inscrit aussi en introduction logique à ce nouvel opus.

Orsenna est un merveilleux conteur et un vulgarisateur doué. C’est aussi un grand voyageur. J’aime me laisser guider dans les pays lointains où il mène son enquête. Panama, Guyane, Cambodge, Sénégal, Vietnam, Ouganda et j’en oublie….Il nous introduit dans les laboratoires des chercheurs de terrain, dans la forêt Zika qui a donné son nom au virus Zika. Il rend compte de l’histoire de sciences avec les découvertes de Carlos Finlay  (fièvre jaune 1870) Laveran(paludisme 1907) , Manson et Ross.

Les moustiques sont les vecteurs du paludisme et de la fièvre jaune – c’est connu depuis longtemps! mais actuellement des maladies émergentes : Ebola, Zika, Chikungunya sont aussi transmises par des moustiques. Au fait, qu’est-ce qu’une maladie émergente? « une maladie émergente est une maladie qui commence à toucher des pays riches ». Orsenna est toujours conscient des données sociales et économiques liées au développement des épidémies 

« chaque orpailleur est un réservoir d’agents infectieux particulièrement malfaisants. puisqu’il vit en forêt l’orpailleur est en permanence piqué : il ne peut donc qu’être infecté. Il n’est jamais soigné, car; toujours en situation illégale, il se garde bien de rendre visite aux dispensaires… »

Orsenna raconte l’histoire des découvertes des remèdes – passionnante et prometteuse, celle de l’artémisine mais aussi les reculs, les échecs, les résistances des insecte ou des agents infectieux. Le mieux c’est de ne pas être piqué! mais faut-il éradiquer les moustiques?

« Contrôler? Oui, mille fois oui de toutes nos forces ! Eradiquer? Jamais ! »

Il aborde aussi les pistes de la génétique et des organismes génétiquement modifiés, avec prudence….

C’est donc encore un ouvrage passionnant, avec un petit bémol dans la première partie, c’est bien de vulgariser et de simplifier, mais là, je m’ennuie un peu.

 

 

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

3 réflexions sur « Géopolitique du moustique – Erik Orsenna »

  1. Eventuellement. le sujet m’intéresse (lors d’un dernier voyage, le gros truc au début c’était ‘tu prendras de la malarone?’ J’ai préfér les lotions anti moustique dès la tombée de la nuit

    J'aime

    1. @keisha : pour moi aussi dilemme : antipaludéen ou pas? Le palu c’est une sérieuse maladie, pas question de prendre de risque. mais cela dépend de la région concernée, de la saison (pluie ou pas) de l’hôtel (clim ou pas) avec la clim il n’y a jamais de moustiques. Trek ou pas?. j’emporte toujours avec moi doxycycline prescrit par le médecin et donc remboursé, mais attention au soleil c’est photosensibilisant. Je le prends ou non c’est selon. Il n’y a pas de solution miracle et bien sûr les expatriés ou les locaux ont d’autres réponses

      J'aime

Répondre à Aifelle Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s