la Vénus de Lespugue – idole de la Préhistoire et inspirations contemporaine

Exposition temporaire au Musée de l’Homme

Vénus de Lespugue

la Vénus de Lespugue fut découverte le 9 Aout 1922 dans la Grotte des Rideaux de manière fortuite et fractionnée en 11 morceaux.  Sculptée en ivoire de mammouth, elle date du Gravettien

Une vidéo présente les recherches scientifique correspondant à la restauration et à la structure de la statue. Coppens raconte dans une autre vidéo comment, intrigué par la forme des fesses, qu’il trouvait illogiquement à l’envers, eut l’idée de la retourner et découvrit un autre personnage à l’envers, cheveux ou pagne? Cette structure double ajoute à son mystère et son charme

Sa silhouette en losange a inspiré de nombreux artistes dont Brassaï, Arp ou Zadkine

ou plus récemment Gabriel Sorbin qui a sculpté une belle pièce en albâtre (2019)

Alexandra Sand dessina une série d’études au charbon sur papier qui aboutirent à de grands panneaux à la suite d’un dialogue avec Coppens autour de la Vénus de Lespugue

Alexandra Sand

les Mountaincutters ont réalisé des répliques de la Vénus de Lespugue en verre soufflé (Bruxelles 1990)

Mountaincutters verre soufflé

tandis que Muriel Decaillet a décliné le thème en textile

sans oublier Louise Bourgeois qui l’imagine enceinte

louise Bourgeois

Une centenaire (si on se réfère l’année de sa découverte) ou une ancêtre… qui offre un  modèle à une féminité moderne dans la vidéo d‘Ana  Guinzburg : What is beauty

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :