Ostuni

CARNER DES POUILLES


Ostuni n’est distante de Tenuta Deserto que de 11 km.La route d’Ostuni est très agréable à travers oliveraies et vergers d’amandiers. En chemin, nous faisons un crochet pour découvrir de jolis trulli cachés dans les oliviers. Cette campagne est très construite: maisons soignées avec une allée bornée de bornes et créneaux chaulés de blanc, jardins pimpants.

Ostuni est une ville blanche couronnant une colline. Les quartiers modernes  ne sont pas déplaisants : immeubles blancs peu élevés, commerces d’accès facile. C’est ici que nous ferons nos courses au lieu de nous perdre dans le dédale de San Vito dei Normanni pour ne rien acheter !

La circulation dans la vieille ville est impossible. Il ne faut pas s’y aventurer, même là où cela est permis : les rues très étroites se coupent à angle droit, un camion suffit pour bloquer le trafic.

Sur la colline,  la Cathédrale : façade dépouillée, elle rosace de pierre, joli porche sculpté, une frise en feston fins. Hélas, l’intérieur est baroque ! Faux marbres et rompe l’œil, baroque solennel et ennuyeux sans aucun délire ni  humour. Le baroque n’est acceptable que dans la démesure. Contenu, il est sans intérêt.

Le couvent baroque est plus intéressant : grillages bombés de la clôture, les bonnes sœurs avaient elles des robes à panier ? Une bonne sœur peinte prend son envol ! Les grilles peintes ressortent sur le décor blanc. Le musée installé dans le couvent présente des découvertes archéologiques locales : sépultures néolithiques reconstituées. Le commentaire extrêmement détaillé est accessible uniquement aux italiénisants et rebutant le touriste moyen, même de bonne volonté.

Une jolie placette fait face à la cathédrale. La gracieuse loggia du palazzo Vescovile l’enjambe en une arche de pierre blonde tranchant sur le blanc éblouissant. Tous les palazzi sont chaulés de blanc. La pierre sculptée se détache. Le vicolo castello nous conduit à une vaste terrasse d’où l’on voit la mer bleu foncée et le moutonnement des oliviers. Du Castello, il ne reste plus que des murailles blanchies . Les ruelles blanches nous inspirent beaucoup.

notre collection de portes

Comme à Rabat, nous faisons une collection de portes : porte rococo découverte au hasard dans une impasse, beaux portails 17ème se faisant face dans une ruelle. Il n’y a aucun recul pour cadrer la photo. La porte sera tronquée mais on aura  la jolie plante verte des voisins !Jeu des ombres bleutées des arches multiples sur la blancheur des rues, volumes compliqués des escaliers soulignés par une rangée de pots de fleurs contenant des géraniums ou du basilic. Ici un jasmin grimpe, là un citronnier ou un olivier en pot se détachent. Les volets verts  ou bleus donnent un air de Rabat ou de Cyclades. Pourtant la mer est distante d’une bonne dizaine de kilomètres. Nous ne nous lassons pas de faire des photos.

porte de collection!

Je dessine une ruelle où trois arches se superposent, deux escaliers se contrarient, un yucca darde ses pointes acérées qui se dédoublent avec les ombres. Sans parler des marches du pas des portes ! La ruelle est large d’un mètre cinquante. Aucun véhicule ne viendra me déranger. Je m’assieds par terre.

Le photographe l a donné nos photos à une autre cliente. Heureusement, c’est une voisine qui les rapportera une heure plus tard quand elle aura constaté la méprise. Cela ne nous était encore jamais arrivé !

Nous rentrons pour déjeuner au gîte au plus chaud de la journée – ciel gris, atmosphère humide. Si nous étions en France, il y aurait de l’orage

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

2 réflexions sur « Ostuni »

  1. cette photo d’ensemble de la ville est très réussie, ce blanc intense me fait penser au village qui fait face à l’Alhambra à Grenade , maisons blanches et citronniers !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s