Au bord de la mer noire et…Israel Joshua Singer

Abusée par le titre Au bord de la mer noire (je souhaitais continuer encore mon périple en Bulgarie et Roumanie) j’ai emprunté ce livre et c’est une excellente surprise. C’est un recueil de huit nouvelles, Au bord de la mer noire, est la première. les autres se déroulent dans des lieux variés, aussi bien en Pologne, Ukraine, Russie qu’aux États Unis. Huit longues nouvelles, 90 pages,  presque un roman, traduites du Yiddish, racontent un monde qui disparaît.  Cette extinction du shtetl a commencé bien avant la Shoah. L’ouvrage a été écrit aux États Unis, publié en 1938.

La Première Guerre Mondiale et la Révolution Russe font basculer dans la modernité des communautés très religieuses encore rurales. L’émigration aux États Unis est aussi décisive. Ces nouvelles, toutes très différentes, racontent le destin d’hommes simples emportés par une histoire singulière. Comment le fils de rabbin, professeur d’hébreu qui ne rêve que de Palestine se retrouve-t-il commandant d’un bataillon de l’Armée Rouge? Qu’est- venu chercher Sholem Melnik en Amérique, le peintre en bâtiment de New York nostalgique de la campagne polonaise? Et ce garagiste passionné de mécanique qui déçoit les espoir de ses parents qui le rêvaient médecin?

Il raconte une société fondée sur l’observance des rites et des lois religieuses, une société solidaire où l’on n’aurait jamais laissé un colporteur ou un mendiant passer le Shabbat seul. Les solidarités n’ont plus cours en Amérique où la course à l’ascension sociale prime sur les anciennes valeurs. Il raconte aussi la solitude de l’étranger, du migrant, de ceux qui ont été égarés dans les tourmentes de la Révolution russe avec  humanité,  tendresse même. Il décrit les moindres usages  de la vie quotidienne avec une foule de détails oubliés, des expressions venant des prières, hébreu ou yiddish, coutumes des fêtes ou tenues vestimentaires. C’est vivant, précis, tellement fascinant.

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

10 réflexions sur « Au bord de la mer noire et…Israel Joshua Singer »

  1. Nouvelles ou pas je vais faire un effort, en raison du sujet et du type de récits, je suis très intéressée par la littérature Yiddish
    Est ce que tu as lu « job » de joseph Roth, un récit qui se passe dans un Shtetl et qui j’ai beaucoup aimé, j’en ferai sûrement un billet un jour
    je note le titre de ces nouvelles

    J'aime

  2. Un auteur que j’ai repéré depuis quelques temps, excellent romancier.
    J’attends un envoi de Babelio qui m’avait promis un exemplaire de « La coquette » (masse critique), mais je crois qu’il s’est perdu en route.
    Celui-ci pourrait m’intéresser. Content de découvrir cette bonne critique.

    J'aime

  3. Oui, c’est une nouvelle vague, suportable pendant le jour(apres boire un verre de « hot wine » ou..hot tzuica, ha, ha !!) , mais le pire c’est le soir…C’est aussi un nouveau vague/couche de neige de 3-4 m dans les departements a l’est du Roumanie ou le trafic des trains et voitures est encore impossible, car les routes sont couvertes d’une grande quantite de neige. A Bucarest la neige tombe sans cesse depuis hier soir, mais pas en grande quantite. La frontiere avec la Bulgarie a ete ferme a cause des douaniers bulgares, et plusieurs familles des roumains ont du abbandoner leur voitures sure le territoire bugare et parcourir a pied (pendant une vrai tempete de neige) une distance de 300m jusqu’a 3 km pour , enfin, « entrer » en territoire roumain, a Vama Veche(departement de Constanta)…Chez nous, presque tout le monde est dans la cuisine et commence a preparer tout ce qu’il faut pour le Noel. C’est pourquoi un ancien proverbe roumain dit que « la volaille la plus bonne a preparer c’est toujours le cochon »…Quant a moi et mon epouse, nous avons commence aujourd’hui a preparer les « sarmale »… J’ai aussi prepare deja du lard, mais seulement 4 morceaux(10×20 cm), pour ne pas oublier comment faire…Resultat: mes deux chiens me suivent partout, en esperant de gouter « encore un tout petit peu »…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s