Arrivée à Gümri

CARNET ARMÉNIEN

 

A l’entrée de Gümri, d’autres monuments de style soviétique : une colonne géante à section carrée très haute et très large porte l’étoile rouge. En face des statues à taille humaines : trois travailleurs peints en gris mais déjà atteints par l’érosion.

La traversée de Gümri tout au moins de ses quartiers périphériques, laisse une impression étrange. La chaussée est complètement défoncée. De nombreux immeubles sont en ruines ; Abandonnés après le séisme ? D’autres, dans le voisinage sont habités. Difficile de comprendre. Certains quartiers sont rasés. Des gens habitent dans des sortes de baraquements. Le séisme a eu lieu en 1988, il y a maintenant 25 ans et les plaies sont encore béantes. Nous avons déjà traversé une zone sinistrée par un séisme à Izmit (Turquie), un an après le tremblement de terre. Des immeubles étaient effondrés  comme  des châteaux de carte à côté d’autres intacts. A côté des ruines, on a construit de belles maisons de pierre aux façades finement ciselées et des bâtiments de verre.

 

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s