Arrivée à Kokkinos Pyrgos

CARNET PELOPONNESE CRETE 1999

v:* {behavior:url(#default#VML);}
o:* {behavior:url(#default#VML);}
w:* {behavior:url(#default#VML);}
.shape {behavior:url(#default#VML);}

Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-font-family: »Times New Roman »;
mso-fareast-theme-font:minor-fareast;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-bidi-font-family: »Times New Roman »;
mso-bidi-theme-font:minor-bidi;}

les côtes de la mer Lybienne


Kokkinos

Sur le voucher d’Atsaro, l’adresse est énigmatique : « appartement Stella, classe A ».

A l’entrée du village nous voyons une pancarte « Stella Paris ». La propriétaire sort dès l’arrêt de la voiture. Elle parle très bien Français. Elle connaît l’agence Atsaro et Monsieur Labbro. Mais elle n’a aucune réservation à mon nom. En revanche, elle a des chambres disponibles. On visite. Cela ne ressemble en rien à ce qu’on nous avait montré à Paris : pas de balcon fleuri, à la place un couloir commun à 5 chambres donnant sur un mur aveugle, la mer est à 500 m et pas du tout de l’autre côté de la rue.

Nous sommes très déçues, fatiguées et sonnées par l’absence de réservation.

J’essaie de téléphoner à La Chanée au correspondant d’Atsaro de la taverne sur la plage sans y parvenir. Tout le monde est très coopératif à la taverne, chez Stella  Paris, mais notre moral est au plus bas. Lueur d’espoir, il y aurait plusieurs Stella à Kokkinos, nous faisons trois fois le tour du village sans les trouver, en maudissant Labbro. La dame de Stella Paris s’associe à nos malédictions parce qu’elle connaît bien Labbro qui est d’Héraklion mais qui ne lui envoie jamais de clients. Finalement son mari nous montre l’autre « Stella »qui n’avait pas de pancarte visible. C’est bien là ! Je on reconnais les balcons. Mais notre studio n’est pas disponible ce soir.

Retour à Stella Paris où nous sommes très bien accueillies. La dame nous apporte une assiette de figues mais le prix de la chambre est monté de 8000 drachmes à 10 000. Comme je leur fais comprendre que j’entends le Grec, le prix  redescend à 8000 drachmes, mais sans la clim. D’ailleurs le passe temps favori de cette dame est de jouer avec les prix.  Elle nous démontre, calculette en main, qu’on s’est fait rouler pour la voiture. Pour 15 jours, nous aurions dû marchander. Ils nous invitent au café et à boire du raki. Ils ont passé 20 ans en France à Meudon, lui était chez Renault à Billancourt.

Baignade

Nous préférons aller nous baigner d’abord.
La plage est rectiligne, sable et galets, battue par de grosses vagues. Nous choisissons un endroit où de vieilles grecques sont assises dans l’eau. Le reflux fait rouler les galets sous mes pieds et me fouette les jambes. Mes pieds sont aspirés et mes chaussons de plastique sont happés. Je cherche à les récupérer et réussis seulement à me faire renverser, à boire la tasse et à me retrouver toute dépoitraillée. Je rentre pieds nus et amuse tout le monde à Stella Paris.

Notre voisine est une vieille avec une natte noire qui nous tient des discours incompréhensibles. Elle lit à voix haute en ânonnant, des prières (?). Impossible de dormir la fenêtre ouverte avec un tel voisinage, encore moins de dormir à poil. On sort avec 10 000 drachmes et réclame la télécommande du climatiseur.

 


Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s