Xenia film grec de Panos Koutras

TOILES NOMADES

xeniaaffiche

Ils sont beaux comme des dieux, dansent bien, chantent en italien, en grec…

Deux frères: Dany peroxydé 15ans 9mois et demie et son lapin Dido et son éternelle sucette au coin des lèvres, Odysseas, presque 18ans, serveur dans un fast-food, dans deux jours,  expulsable de Grèce.

Nés en Crète, d’un père grec qui ne les a pas reconnus et qui les a abandonnés, d’une mère chanteuse albanaise. Albanais ou apatrides?

A la mort de leur mère, Dany quitte la Crète pour chercher son père et pour persuader Odysseas de se présenter à un concours de chant « greek star » à Thessalonique.Dans leur traversée de la Grèce, qu’ont-ils le plus à redouter : la police, les fascistes de’Aube dorée, ou les Albanais homophobes? D’autant plus que dans l’insouciance de ses 16 ans, Dany provoque, se défend et ne prend aucune précaution malgré les conseils de son frère.

xenia pirée

« on n’a pas des têtes d’Albanais! » affirme-t-il « mais tu as une tête de pédé! » lui répond son frère.

Rencontre avec une jeune ukrainienne, encore une étrangère! mais s’ils  sont  étrangers partout, ils sont aussi « à la maison » n’importe où.

xeniaforet

Aventures violentes, chaleureuses des gosses qui jouent dans l’hôtel abandonné Xenia qui a donné son nom au film, traversée d’une forêt magique où les animaux de Disney les regardent glisser sur la rivière en barque. Dido est-il un vrai lapin ou une peluche? Ont-ils vraiment retrouvé leur père? Odysseas gagnera-t-il le concours?

Le film dure 2h08 et je en me suis pas ennuyée une seconde.

 

 

 

 

 

 

 

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

4 réflexions sur « Xenia film grec de Panos Koutras »

  1. Alors Black coal violent oui comme souvent dans les polars contemporains, de Rouille et d’os d’Audiard ou Animal Kingdom de David Michôd. C’est une question d’habitude, mais je comprends que cette violence puisse dérouter ou agresser.
    C’est vrai que nous ne sommes pas habitués aux visages chinois… Comme je m’y suis toujours perdu dans les personnages des romans de Dostoievski et les pièces de Tchékhov, ou encore récemment dans l’excellent roman Notre quelque part de Parkes, qui se passe au Ghana.
    C’est une question d’habitude. Après 100 films chinois, nous ferons la différence entre les gentils et les méchants !
    Black coal m’intéresse surtout pour sa force politique et esthétique. La scène finale bien sûr, mais aussi la détresse de l’héroïne, manipulée, manipulatrice, en chute libre jusqu’au bout de l’histoire. Et son héros héritier de Bogart, Gabin et Orson Welles (le film porte la trace du 3e homme, le plus grand rôle de Welles avec Touch of Evil). La Chine est accusée de beaucoup de maux, l’occident ayant oublié les désastres causés par l’environnement durant sa révolution industrielle et les crimes commis au nom du colonialisme et de la pureté raciale. Ce grand pays invente un art de résistance au pouvoir, ce vieux rêve grec qui fait durer la liberté et contient parfois la haine.

    J'aime

  2. Bonjour miriam, c’est une de mes collègues qui m’a convaincue d’aller voir ce film. Je ne l’ai pas regretté même si j’ai trouvé la scène de confrontation entre les deux frères et leur père(?) un peu longue. Bonne journée.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :