Kerak

CARNET DE JORDANIE 

Kerak

Kerak  ou Al-Kerak, est une ville moyenne animée avec deux universités. La citadelle des Croisés Kerak ou Krak des Moabites, est à l’écart de la ville au dessus de la route qui descend vers la Mer Morte à Potash city. Nous suivons les panneaux marrons « Castle Panorama » qui nous conduisent vers un mirador (et un restaurant) d’où on peut admirer le spectacle Sons et Lumières. Le château et son glacis sont impressionnants mais nous ne sommes pas rendus ! Entre le mirador et le château une profonde vallée entaille le relief.

Nous repérons la route à suivre mais aboutissons dans un marché où il faut rouler au pas des chalands qui ne se pressent pas. Je peux admirer des tenues féminines affriolantes, barbotteuses tissus panthère ou pastel, portées sous l’abaya ou à la piscine ? Les robes traditionnelles brodées au point de croix sont suspendues aux tôles des auvents, piles d’oranges, tomates concombre, oignons dans de grands sacs. Je demande le chemin « kalaat ? » un homme qui buvait son café se lève court devant la voiture, à droite, puis à gauche, puis direct (il fait le geste). Plus loin, c’est bouché ! Un petit camion a baissé son hayon devant une boulangerie et deux jeunes hommes déchargent des sacs de farine. Le plus jeune tire les sacs avec un crochet, l’autre, un sac vide sur la tête charge le sac plein sur son épaule. On nous fait signe de contourner. Avec une extrême précision (et l’aide des consommateurs du café) cela passe sans accrochage. Un très gros 4×4 est garé au coin de la terrasse du café. Vide. Nous sommes coincées. Le chauffeur du camion de farine recule. Dominique, au volant, peste. Je retiens mon souffle.

Le château de Kerak

Château de Kerak : vu de la basse-cour

Le château de Kerak a donné son nom à la ville. Un chapitre entier du guide bleu lui est consacré : son histoire remonte à la Bible, elle fut la capitale de Moab – ville des Tessons – et fut attaquée par les Israélites au 9ème siècle av. JC par le roi Joram guerre, racontée sur la stèle de Mesha.

 Evêché, à l’époque byzantine. L’importante population chrétienne facilita l’installation des Croisés. En 115, Baudouin 1er, roi de Jérusalem en fit la capitale d’Outre-Jourdain. En 1140, Payen le Bouteiller fit construire la forteresse qui échut à Renaud de Châtillon, sombre personnage qui terrorisait la région et les caravanes. Saladin assiégea le château en 1183 et 1184 mais ne réussit pas à le conquérir ; les Croisés firent un grand feu sur la plus haute tour et alertèrent le roi Baudouin IV, le roi lépreux, qui secouru les assiégés. Les Croisés furent vaincus à la Bataille de Hattin en 1187. Saladin, fit grâce à la plupart des Croisés mais tua Renaud des Châtillon de ses propres mains. Après la mort de son mari Etiennette de Milly soutint le siège durant plus d’un an et saladin ne put le conquérir qu’en novembre 1189. C’est Saladin qui a sa statue équestre devant le château.

En 1283, Baybars, le mamelouk, s’empara de Kerak.

Du fier château, il ne reste qu’un squelette après qu’Ibrahim Pacha, en 1840 ne détruise une grande partie des fortifications.

Kerak :souterrains

Le visiteur individuel n’a aucune indication pour visiter la forteresse. Pour se repérer, seulement un plan à l’entrée. Je descends dans la Basse-cour où des étudiantes en blouse blanche et voile rouge tournent un film. Au niveau supérieur je découvre les fameux souterrains et parcours de fraîches salles sombres et profite de la fraîcheur, admire la taille des salles, la hauteur des voûtes. Incapable de savoir si je visite des salles de réception ou les réserves de victuailles ou d’arme. J’ai peur de m’y égarer et retourne sur mes pas. Je trouve le puits de lumière mais pas le musée ni la chapelle. J’aurais bien aimé voir les photographies de Gertrude Bell.

Quitter Kerak est un peu compliqué. Suivant les panneaux touristiques. Suivant les panneaux marrons nous n’avions pas branché le GPS, il est temps de le remettre en service.

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

Une réflexion sur « Kerak »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s