Les plages du Débarquement de Courseulles à Saint Aubin

BALADE NORMANDE

arrivée à Bernières par le sable mouillé

Vers midi, le ciel devient très noir. En face du Parking se trouve la monumentale université de Caen, nous quittons la ville sous une très grosse averse suivant la direction de Courseulles. La pluie cesse quand nous y arrivons. Nous trouvons un banc face à la mer à la sortie de Courseulles pour un piquenique de fête : crevettes et pinces de crabes, petits financiers de la boulangerie de Courseulles.

Courseulles a privilégié la construction d’immeubles qui sont souvent revêtus d’ardoise, sous le ciel gris c’est plutôt tristounet.

Sur la dune, en haut de la grande plage de sable, court la piste cyclable (et piétonnière) jusqu’à Ouistreham (17km). Je l’abandonne rapidement pour marcher sur le sable mouillé et j’arrive rapidement à Bernières qui a aménagé une promenade très pavoisée avec trois monuments commémoratifs. Ici c’est Juno Beach et les canadiens sont à l’honneur. Les drapeaux entourent des sortes de piliers de granite représentant sans doute l’étrave d’un navire. Les faits de guerre et les exploits militaires ne me passionnent pas. On ne peut échapper ici aux commémorations du Débarquement.

Plage de Saint Aubin

Je redescends sur la plage pour rejoindre Saint Aubin après avoir doublé le Cap Romain qui n’a rine de spectaculaire mais qui est remarquable parce qu’il est une réserve du conservatoire du littoral et qu’il échappe ainsi à l’urbanisation.  Dominique m’a donné rendez vous sur la terrasse du clos Normand – grand hôtel au volets rouge et blanc, qui a une terrasse protégé du vent par des panneaux de verre et du soleil par des parasols rouges.

La promenade de Saint Aubin est très animée avec ses nombreuses terrasses de restaurants et cafés. Le village est situé un peu à l’arrière relié par des ruelles entre des murs de pierre.

Saint Aubin : la mer monte, le soleil brille plus fort!

Il fait maintenant un chaud soleil. Nous demandons à la serveuse de déployer le parasol et beaucoup de glaçons avec la limonade.la mer est haute, il y a de nombreux baigneurs ; je regrette d’avoir oublié au gîte le sac de plage avec maillot et serviettes.

Saint Aubin restera notre station préférée. Le casino Art déco a une façade ravissante. Nous sommes si bien que je commande une seconde limonade et sors carnet moleskine pour dessiner et cahier pour écrire.

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s