Zriba la haute

CARNET TUNISIEN DU NORD AU SUD

Zriba-la-Haute

Zriba-la-haute

Zriba est le village berbère le plus proche de Zaghouan sur la route en direction de Tunis, on trouve d’abord a zone industrielle de Zriba, puis la petite ville moderne de Zriba qui est une bourgade comme tant d’autre. Appel à la prière du vendredi, commerces, cafés…plus loin la route continue sur Hammam Zriba réputée pour ses eaux thermales et ses hammams. Il faut bifurquer sur le pont et monter quelques kilomètres pour trouver l’ancien village : Zriba la Haute. A l’entrée se trouve l’école du temps de la colonisation, en face quelques fermes sont encore occupées par des bergers, avec des maisons voûtées, hémicylindrique. Un troupeau d’oies se dandine, un chien dort, deux jeunes hommes nous saluent en français, une femmes aux habits bariolés et fichu orange est assise devant sa maison fait mine de ne pas me voir photographier une très belle porte de bois sculpté avec une étoile de David.

Zriba : très belle porte

Le village abandonné est plus haut, adossé à un rocher pyramidal. De nombreuses maisons s’écroulent, certains sont encore debout. La mosquée au minaret carré terminé par un pyramidion, domine le village, elle a été restaurée comme le gîte d’étape-buvette fort bien équipé avec une terrasse meublée de fauteuils de bois et des chambres. Un générateur fournit l’électricité, il y a même la télévision avec un écran plat. On y sert jus d’orange pressé et café. Dimanche prochain, un groupe de randonneurs est attendu.

Zriba : mosquée

Le village a été déserté dans les années 60 pour la nouvelle Zriba en bas. Les bergers qui occupent les fermes ne sont pas les anciens habitants explique un monsieur descendu d’un pick-up. C’est le Président pour la Restauration du Patrimoine Rural de Zriba la haute. Petit à petit on restaure les maisons avant qu’elles ne soient irréparable. Ici ou là dans le village il y a de petits chantiers. Le monsieur est personnellement impliqué : il s’occupe de la maison de son grand père.

Zriba : mausolée

La Zaouia Sidi Abdelkader Jilani est toutes blanche, avec sa belle coupole aux tuiles vernissées vertes entourée de 4 petites coupoles. Le bâtiment est chaulé avec soin sauf la face où se trouve l’entrée carrelée de majolique,  autour de la porte les parements sont ciselés avec soin : roses rosaces, bouquets de fleurs, entrelacs. Une délicatesse et un luxe dans le décor étonnant pour un si petit village.

Les rues sont praticables. Un escalier permet d’arriver au sommet juste sous le rocher pointu. La vue est à 360° sur l’ancien village, ses voûtes et coupoles et sur les alentours, et les oliveraies. En arrivant nous avions croisé un homme et une femme qui nous avaient dit qu’ils allaient aux olives. Plusieurs ânes entravés attendent à la base du village.

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

Une réflexion sur « Zriba la haute »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s