La Maison Nucingen – Honoré de Balzac

LECTURE COMMUNE BALZAC

Ce court roman emprunte le même procédé littéraire que pour l‘Auberge Rouge. Au lieu d’un conte raconté au cours d’un repas, il s’agit de confidences entendues par hasard derrière la cloison fine d’un cabinet particulier dans un restaurant. Quatre convives,Bixiou, Finot, Blondet et Couture,  journalistes à la mode, échangent des potins et médisent des absents. Bixiou se vante de connaître l’origine de la fortune de Rastignac. 

Balzac

La soirée se passera à conter comment se font (et se défont) les fortunes, les alliances, comment la banque de Nucingen, avec des faillites bien menées a fait la fortune de Nucingen et celle de Rastignac.

« Aussi, ceux à qui le monde est connu, les observateurs, les gens comme il faut, les hommes bien gantés et bien cravatés, qui ne rougissent pas d’épouser une femme pour sa fortune, proclament-ils comme indispensable une complète scission des intérêts et des sentiments. Les autres sont des fous qui aiment, qui se croient seuls dans le monde avec leur maîtresse! Pour eux, les millions sont de la boue ; le gant, le camélia porté par l’idole vaut des millions »

On verra comment Nucingen a fait fructifier ses affaires au fil de l’histoire

« D’abord Nucingen a osé dire qu’il n’y a que des apparences d’honnête homme ; puis, pour le bine connaître, il faut être dans les affaires. Chez lui, la banque est un très-petit département : il y a les fourniture, du gouvernement, les vins les laines, les indigos, enfin tout ce qui donne matière à un gain quelconque… »

Cette longue conversation, un monologue, presque, va détailler les alliances, les faillites, les manœuvres pour caser des filles à marier, pour épouser des espérances (d’argent). Puis, comment persuader les naïfs à gagner des intérêts dans une pyramide et enfin comment mener une faillite pour s’enrichir….Toute cette dissertation autour des affaires parfois douteuses, du capitalisme débridé, des spéculations….pourrait être lassante à la longue. Nos causeurs ont de l’esprit, jouent avec les mots et nous jubilons. D’autres professions que les banquiers tombent sous les critiques acerbes de nos quatre compagnons.

-A Paris, dit Blondet, l’avoué n’a que deux nuances : il y a l’avoué, honnête homme qui demeure dans les termes de la loi, pousse les procès, ne court pas les affaires, ne néglige rien, conseille ses clients avec loyauté, les fait transiger sur les points douteux, un Derville enfin. Puis il y a l’avoué famélique à qui tout est bon pourvu que les frais soient assurés ; qui ferait battre, non pas des montagnes, il les vend, mais les planètes….

Tous les travers de la société passent à la moulinette (mais avec de l’esprit)

C’était n 1801, à laPaix d’Amiens, et nous somme en 1823, papa Werbrust. Dans ce temps là, on ossianisait tout, il a nommé sa fille Malvina. Six ans après, sous l’empire il y a eu pendant quelque temps une fureur pour les choses chevaleresques, c’était Partant pour la Syrie, un tas de bêtises. Il a nommé sa seconde fille Isaure, elle a dix-sept ans. Voilà deux filles à marier

A la suite de la visite de Paris Romantique au Petit Palais, je me régale de toutes ces saillies et cette lecture m’amuse. Il ne se passe rien dans ce récit, en dehors des ragots et confidences. Balzac n’a même pas pris la peine de planter le décor ou de donner le menu. Seuls quelques « bruits de pieds » marqueront l’entré ou la sortie des dîneurs. Mais nous avons assisté à un cours d’économie appliqué et une pittoresque leçon d’histoire contée avec gourmandise.

….Je vous fais l’honneur de vous traiter en gourmets, je vous distille mon histoire[…] Voulez vous que je vous fasse un récit qui aille comme un boulet de canon, un rapport de général en chef?

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

8 réflexions sur « La Maison Nucingen – Honoré de Balzac »

  1. Je n’ai rien compris aux considérations économiques ! C’est le genre de choses qu’il faut m’expliquer clairement et pas avec des sous-entendus et des sourires entendus. Dommage, car c’est dans cette nouvelle que nous avons l’explication de l’ascension de Rastignac.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s