Dernier jour à Hanoi : musée ethnographique

CARNET VIETNAMIEN

les nasses et la bicyclette


Les maisons des différentes ethnies du Vietnam ont été remontées dans les jardins  du Musée. Elles ont été abandonnées à la suite d’une inondation ou de l’exode rural. Construites de bois ou de bambou, les propriétaires ou les charpentiers du village ont effectué démontage et remontage, garantissant ainsi l’authenticité de la construction. Elles ont gardé leur mobilier traditionnel. Des panneaux explicatifs et des photos, souvent les portraits des anciens habitants, rendent la visite passionnante.


On pourrait rester des heures à comparer les différents usages. On retrouve souvent : les autels des ancêtres, la chambre de la belle-fille ou chambre des jeunes mariés, les tabous concernant cette chambre, la cuisine : un petit foyer et un trépied même quand le plancher est en bambou. Permanence du bambou dans le mobilier, les rangements, les instruments de musique et même la charpente et les planchers. Les grosses tiges ont été aplaties pour faire les planchers ; sur de poutres de bois, perpendiculairement, des demi tubes de bambou et encore par-dessus les tiges éclatées. Ce plancher à clair voie très souple parait très fragile. J’hésite d’abord à marcher dessus. Les échelles ressemblent à celles des Tata Somba en Afrique : des poteaux avec des encoches. Certaines ethnies ont construit un habitat collectif sur pilotis : longue maison de Edês ou maison communautaire Banhar de 19 m de haut.
La variété des ethnies du Vietnam, les différences de religion sont étonnantes; certaines traditions sont patriarcales d’autres matrilinéaires. Mettant l’accent sur la diversité, on prend le risque de la confusion.

Dans le Musée  cette diversité est encore plus mise en évidence. Les costumes multicolores se font face, les instruments de musique variés, tissages poteries Au bout de quelques heures, on par zappe les panneaux et les vidéos, pourtant très bien faites et très abondantes. Tout finit par se mélanger : Thaïs blancs Thaïs noirs, Hmongs, Lolos, Khmers, Chams… cette visite laisse entrevoir des richesses insoupçonnées d’un Vietnam  des montagnes et des plateaux que nous n’avons pas visité.
Une exposition tranche sur le foisonnement des couleurs et des matières des minorités ethniques. Elle traite  de la vie quotidienne de 1975 à 1985 dans un pays détruit par des décennies de guerres et de privations. On montre des tickets de rationnement et aussi des objets vieillis : téléviseur à écran bombé vieille cocotte- minute, 33 tours en vinyle.
Nous quittons le Musée vers midi, un peu étourdies d’en avoir trop vu.

 

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

23 réflexions sur « Dernier jour à Hanoi : musée ethnographique »

  1. Bonjour Miriam, ces photos me donnent vraiment de partir ailleurs loin de ma grisaille (l’hiver fut dur à Paris). Le Vietnam est un pays qui m’attire bien. Bonne fin d’après-midi.

    J'aime

  2. Oh !!! c’est une super article !!! Je viens souvent à ce musée avec mes enfants. C’est un endroit très connu pour les enfants en but de découvrir les ethnies au Vietnam.

    à travers votre article, les touristes étrangers peuvent comprendre ce musée

    Merci beaucoup !!!

    J'aime

  3. Nha Trang
    Nha Trang is the coastal city, the center of economy, culture and tourism of Khanh Hoa province. The sea land is also famous for bird’s nest, one of the precious and nutrious dishes used by many kings in 400 years ago.
    Namely as “The pearl of distance East”, Nha Trand not only possesses the beautiful landscape with different stretching sand, island in the off-shore area which has the magical coral ecosystem but also have various ancient Cham temple and museums in the center of the city.
    Above are some recommened places for visitors to note down into the book lists and prepare themselves for Vietnam tours 2017.

    J'aime

  4. bonjour,
    savez vous que la ville de Mandalay est aussi une des villes qui sont riches en culture? Il faudrait partir pour les voyages mandalay pour découvrir en profondeur tous les expressions artistiques ainsi que les villages d’artisanat impressionnants de ce pays asiatique 🙂

    J'aime

  5. Dans les voyages personnalisés myanmar, vous pouvez une promenade sur le côté sauvage
    Il existe des dizaines de tribus différentes qui habitent les marges de Birmanie. Contrairement à la Chine voisine et à la Thaïlande, ils ont largement réussi à préserver leur mode de vie traditionnel. Wild Frontiers a conçu une tournée de trekking dans certaines des zones tribales les plus intéressantes de l’État de Shan: les minorités Akha, Lwe La et Ann près des villages de Keng Tong et Pa-O et Danu dans les collines du lac Inle. La tournée finit par quelques jours à explorer la plaine du temple de Bagan et l’ancien quartier colonial de Yangon.

    J'aime

  6. Vous êtes passionné les voyages et les paysages encore très typique, alors, un circuit avec agences de voyage pas chers birmanie est un meilleur choix dans ce cas.
    L’équipe de notre agence de voyage locale vous permet de contacter avec facilité. En outre, les bureaux au Laos, au Vietnam ou en Birmanie est inspiré par le même désir de la découverte et de la visite sur mesure. Et c’est seulement une expérience remarquable… il y a encore nombre d’explorations et d’expériences qui restent d’être vécues ! Vos connaissances individus de la culture et histoire de la Birmanie se multiplient de plus en plus.

    J'aime

  7. Merci pour votre article. Vous avez apporté une image simple et simple de Hanoi. Le musée est très beau, c’est un endroit idéal pour la découverte voyager. C’est un endroit très connu pour les enfants en but de découvrir les ethnies au Vietnam.
    Bonne continuation

    J'aime

  8. Ma première impression après une journée de visite du Museum of Ethnology, c’est que ma jambe est fatiguée et consommatrice d’énergie, car c’est l’un des musées les plus magnifiques de la capitale.

    J'aime

  9. Merci de votre partage. Vous avez procuré une vitrine sensationnelle sur la richesse du patrimoine culturel du Vietnam. Le musée d’Ethnographie fut construit en 1987 et inauguré en 1997 lors du Sommet de la Francophonie en présence du Président français Jacques Chirac. Un travail de collaboration entre deux architectes vietnamien et français. C’est vraiment un incontournable lors de votre visite à Hanoi. Bonne continuation!

    J'aime

  10. Le musée a beaucoup changé, surtout avec la construction d’une autre partie à côté  » Musée d’ethnographie en Asie du Sud Est ».
    Ce musée est une des plus musée intéressant non seulement au Vietnam mais encore en Asie.
    Merci de votre partage.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s