Gioconda – Nikos Kokantzis

LIRE POUR LA GRECE

Récit autobiographique de la découverte de la jalousie, de l’amour, des émois et des désirs (dans cet ordre) adolescents dans Thessalonique de 1941 à 1943. Fraîcheur de ces amours enfantines, sincères, pures, impudiques parfois. Pourtant la menace plane.

Thessalonique ancienne, des jardins et des terrains vagues, des jolies maisons.

Cependant on sait que de février à Août 1943 toute la communauté juive sera regroupée puis déportée vers les camps d’extermination. Gioconda est juive. On sait que le récit se terminera mal. Très mal. Pourtant les parents de Nikos ont proposé de cacher Gioconda. Pourquoi a-t-elle suivi sa famille?

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

2 réflexions sur « Gioconda – Nikos Kokantzis »

  1. Combien de juifs de Thessalonique victimes de la Shoah ?
    Les estimations varient entre « plus de de 45.000 » (par exemple : 45.659) et « 54.000 ».
    Par contre unanimité sur le nombre de rescapés : 2.000.
    Un immense gouffre !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s