Récit des temps perdus – Aris Fakinos

LIRE POUR LA GRECE

fakinos

Un très joli récit!
C’est l’histoire de Vanguelis et de Sophia qui se sont éteints en 1970 après une longue existence de 103 ans. L’histoire de leur village, si pauvre du temps de leur jeunesse, que les bulldozers des chantiers détruisent, tandis que s’étend la banlieue d’Athènes.
Entre la vie rurale d’un journalier parti se vendre à un riche propriétaire, une pioche et une besace à l’épaule et la vie moderne…deux guerres mondiales sont passées, des luttes sociales, la vie a bien changé.
J’ai surtout aimé le début, le récit de jeunesse, quand la pauvreté se définissait par la quantité d’huile nécessaire pour allumer la veilleuse. Quand un séisme a asséché les sources du villages et que Yorghis, le sourcier a retrouvé l’eau mais perdu la vue. Quand Vanguelis a trouvé une statuette de marbre et en est tombé amoureux…Le merveilleux se mêlait alors à la vie quotidienne, les superstitions, et même les dieux d’autrefois et les animaux parlaient aux hommes. Quand on crucifiait vraiment le Christ dan les villages pendant la Semaine Sainte..
Vanguelis et Yorghis ont vu la guerre, le front, ils ont parcouru la Grèce avec une charrette.

L’électricité s’est répandue.. le merveilleux a cédé la place à la modernité.

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

Une réflexion sur « Récit des temps perdus – Aris Fakinos »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s