La Gomera – J14 Hermigua notre village

CANARIES 2005

Notre village Hermigua, promenades sous la pluie

 

encore la pluie!

hermigua - CopieLa météo nous avait prédit : soleil, nuages et pluies sur La Gomera. Nous avons tout cela en même temps.  J’avais encore un espoir de faire la randonnée Cedro-Hermigua qui aboutit au gîte.
Nous sommes à peine prêtes que tombe la première averse. Pourtant le ciel est dégagé.
J’avais entrevu le clocher, plat et ajouré, très discret, du couvent des dominicains. Trois cloches y sont suspendues, nous les entendons tinter de chez nous. C’est ce couvent qui a donné son nom à notre hameau El convento. L’église donne sur une placette dallée. Ses deux portes de bois sont belles, l’une d’entre elles est ouverte. Nous entrons donc et remarquons les beaux plafonds de bois précieux sculpté très finement. Encore une fois, ce sont les plafonds qui me séduisent le plus dans l’architecture canarienne.
Nous descendons la route principale du village sous  une pluie insistante. Nous découvrons petit à petit Hermigua, son école, son grand jardin public avec un beau carré de plantes grasses.

Google earth nous donne une vue du relief!
Google earth nous donne une vue du relief!

Le bureau de ATUR (qui nous avait loué le gîte) est à l’étage d’une maison. Je monte pour remercier Laurie toujours si aimable dans ses mails et au téléphone. Elle accepte la Mastercard ce qui nous arrange bien et nous permet de rester jusqu’à deux heures demain , nous pourrons prendre un ferry dans l’après midi et pourrons peut être voir Hermigua sous le beau temps !

Face à l’église, nous traversons la rivière et retrouvons la route sur l’autre versant. Je suis fascinée par la géométrie des parcelles vert vif qui tapissent le fond de la vallée et des bananeraies sur les petites terrasses. La camionnette du poissonnier annonce sa venue bruyamment dans tout le village. Nous avons une vue plongeante sur toute la vie du village animé malgré le mauvais temps  Dès que j’amorce le chemin inverse, la pluie recommence à tomber de plus belle. Mon anorak me protège bien au début mais rapidement je suis trempée.

Notre pique-nique se fera dans la voiture devant l’océan, aujourd’hui très calme. Les bateaux de pêche sont sortis, j’en comte quatre plus un petit voilier. Le soleil fait enfin une apparition.
Le GR DE Leppe à Agulo

les terrasses d'Agulo
les terrasses d’Agulo

Le sentier passe dans les ruelles du village entre des murs blancs sur lesquels sont perchés des coqs et des poules . je descends un escalier de pierres irrégulières et très glissantes pour arriver aux petites terrasses cultivées. C’est très agréable, un peu sportif. Malheureusement, j’avais oublié la cascade qui saute de très haut du sommet de la falaise en quatre rebonds pour donner un torrent de boue rouge qu’il faut passer à gué. Je sonde avec le bâton de marche, passe la moitié en me cramponnant aux deux bâtons. Entre deux rochers, le courant est très fort, il ne reste qu’un petit espace de moins d’un mètre mais je dois reculer. Dominique a quitté la petite place de Leppe où elle m’a déposée. Une petite chapelle est ouverte. Je pourrai m’y réfugier si la pluie recommence et l’attendre à côté des statues habillées de velours. Juste à côté, un escalier de ciment monte tout droit. Une série de lampadaires me laisse imaginer que je peux l’emprunter pour arriver à la route. Cela grimpe très raide.

Franchir le torrent de boue?
Franchir le torrent de boue?

Quelques mètres avant d’atteindre le but, une coulée de boue, le chemin s’est effondré. En m’appuyant bien sur le bâton et en suivant les traces de pas de quelqu’un qui est passé récemment, je me lance. Ce n’est pas prudent. Il ne s’agit que de quelques mètres. En dessous une petite terrasse pourrait me recevoir si je glissais. Je passe. Et me retrouve sur la route avec les camions. Dominique a trouvé l’autre extrémité du GR à partir d’Agulo. Elle me fait des signes. Elle est dans un très bel endroit occupé par des jardins. En dessous sont parqués des moutons trempés, marron avec un agneau noir. Nous leur jetons des épluchures. Plus loin, des petits cochons sont sur la route, les mères sont enfermées derrière un grillage.

Moutons trempés!
Moutons trempés!

le soleil revient sur Villehermoso

Puisque les nuages ont disparu, nous continuons la route de Villehermoso pour la voir sous le soleil. Tant qu’on ne s’éloigne pas du rivage, le temps est ensoleillé. Dès qu’on s’enfonce dans la montagne nous retrouvons les nuages et le brouillard.  A deux kilomètre de Villehermoso, nous nous arrêtons près d’une petite plage –baignade dangereuse- une belle piscine. Plus loin une ancienne grue témoigne de l’activité portuaire ancienne quand Villehermoso n’était pas reliée par la route. Pour exporter les productions agricoles, la Grue hissait les marchandises dans les bateaux. Près de la Grue, des allumés ont construit un « château de pirate » un peu délirant avec un bar, une Galerie d’Art,  une scène pour des spectacles et des « nuits de pleine lune ».

retour du soleil entre Vallehermoso et Agulo
retour du soleil entre Vallehermoso et Agulo

carnet moleskine

De retour à Hermigua, je prends mon crayon, mon carnet moleskine. Ce matin j’ai repéré deux « cadrages » qui me plaisent particulièrement : une vue générale sur notre quartier El Convento ramassé sur une arête rocheuse sus une sorte de dyke coupé en deux. Au dessus du rocher, un sommet pyramidal, plus loin, une cascade, enfin, la ligne de crêtes très découpée sur l’horizon.
Autre croquis : au premier plan, les bananeraies dans leurs enclos de pierre, puis la masse du couvent avec son clocher plat et évidé pour trois cloches, à l’arrière, les premières maisons et la nôtre reconnaissable à ses arêtes soulignées par de grosse pierres noires ;

Je n’ai pas pu réaliser le deuxième, trois gouttes se sont écrasées sur le carnet noir que j’ai dû refermer. Sur le chemin du retour une pluie drue m’a mouillée.
J’ai donc passé la moitié de la journée trempée mais au final, je suis ravie.

 

 

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

2 réflexions sur « La Gomera – J14 Hermigua notre village »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s