ULUGH BEG – L’ASTRONOME DE SAMARCANDE – Jean Pierre Luminet

LA ROUTE DE LA SOIE

madrasa d'Ouloug Beg à Boukhara
madrasa d’Ouloug Beg à Boukhara

 » Les religions se dissipent comme la brume du matin. les empires se démantèlent comme la dune sous le vent. mais les travaux des savants demeurent pour l’éternité »

Ulugh Beg (1394-1449)

« la recherche de la Science est le devoir de tout Musulman, homme et femme. »

inscription sur le portail de la madrasa Ulugh Beg à Boukhara

Ainsi commence le roman historique retraçant la vie d’Ulugh Beg – Prince Astronome – petit fils de Tamerlan. Généralement je préfère l’Histoire des historiens aux romans historiques. Dans le cas de Tamerlan, j’avais peiné en lisant l’excellente biographie de Lucien Kehren, égarée dans trop de lieux inconnus, trop de dynasties mongoles, de Moutons noirs, Moutons blancs et de Hordes de toutes les couleurs….Un roman historique est donc le bienvenu pour intégrer en douceur la géographie et l’histoire de l’Asie Centrale au temps des Timourides. 

ouzbekistan dt 2015 047
Al khwarizmi devant les remparts de Khiva

C’est aussi – et surtout –  un roman s’inscrivant dans l’histoire des sciences. L’auteur, Luminet est astrophysicien ; il a écrit toute une série d’ouvrages racontant la vie de Copernic, Kepler, Galilée….Il replace les travaux d’Oulough Begh dans le contexte : d‘Al Khwarizmi « fondateur des mathématiques et de l’astronomie arabes » à Oulough Beg et à Al-Kashi, c’est toute la science de Bagdad à Khiva puis à Samarcande qu’il évoque, faisant même le détour par les Baléares et les fameux portulans du cartographe Abraham Cresque. Je croise ces grands savants avec grand plaisir, certains ne me sont pas tout à fait in connus comme Al-Biruni cité à Khiva qui osa l’hypothèse héliocentrique dès l’an mille. Qadi – Zadeh , le professeur d’Oulough Beg . Un mystérieux Bâton d’Euclide est transmis – c’est aussi le titre d’un ouvrage de Luminet que j’ai téléchargé et que je me fais un plaisir de lire bientôt.

Ciel étoilé
Ciel étoilé

Astronomie, astrologie, interprétation des zodiaques, Islam et même zoroastrisme. Ce livre est d’une grande richesse, d’une grande modernité aussi quand il oppose les courants soufis aux intégristes, citant les Quatrains d’Omar Khayyiam fort à propos.

Cette célèbre Roue à  nos yeux suspendue

Et lanterne magique étonnant notre vue 

Du milieu, le soleil éclaire la lanterne,

Et nous tournons autour, images éperdues

Ce roman – pourtant très savant – est d’une lecture facile, très vivante . Il raconte Tamerlan, le conquérant, mais aussi le politique qui sut utiliser le prétexte de la naissance de son petit fils (Oulough Beg) pour abandonner le siège d’une place forte sans avoir l’air de céder, qui sut modifier sa date de naissance pour obtenir un horoscope favorable…Il raconte aussi son successeur Chah Rukh,  quatrième fils de Tamerlan, diplomate établi à Herat, tandis que les autres timourides se déchiraient.

Oulough Beg devant son observatoire
Oulough Beg devant son observatoire

Il raconte aussi l’urbanisme de Samarcande, avec un plan imaginé par l’astronome comme un reflet des astres, la construction de Gour Emir  le mausolée de Tamerlan et l’immense esplanade du Reghistan avec un architecte de Delhi.

« Ce n’était pas une coïncidence si le mausolée de Tamerlan était à la place de Saturne, la mosquée de Bibi-Khanoum à celle de Jupiter, bains publics, hammam et hospice à celle de Venus, la caserne principale à celle de Mars, le grand Bazar à celle de Mercure. L’ensemble du Reghistan au centre de la ville, ne sauarait être autre que la Terre et la Lune. « 

 Le chantier de l’observatoire et de l’immense sextant (que nous avons vu récemment) est un grand moment de lecture  et de science aussi!

Et pour le plaisir encore un quatrain :

« Hier est passé, n’y pensons plus

Demain n’est pas là, n’y pensons plus

Pensons aux doux moments de la vie

Ce qui n’est plus, n’y pensons plus »

Omar Khayyiam

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

Une réflexion sur « ULUGH BEG – L’ASTRONOME DE SAMARCANDE – Jean Pierre Luminet »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s