Arrivée à Rome et au Trastevere… L’onda della vergogna – Installation -18 décembre, jour des migrants,

CARNET ROMAIN

Plasse Trilusssa : installation pour le 18 déc; jour des Migrants
piazza Trilusssa : installation pour le 18 déc/ Jour des Migrants

Fumicino 8h30, 6°C, beau soleil.

Achat de Romapass -72h , et tickets de train à la machine (8€). Il existe un autre train Leonardo Express, plus rapide, 21 plus cher, qui va à Termini. Le train pour la gare de Trastevere-Roma est un omnibus vide qui se traîne dans la campagne hivernale ensoleillée. Les pins parasols qui bordent les routes, les cyprès et les eucalyptus donnent une illusion de verdure.

La Stazione Trastevere- Roma est une gare vieillotte aux dalles de marbre mais aux ferronneries rouillées. Actualité oblige : des militaires en treillis et en armes lourdes patrouillent.

Rome.Tram8L’arrêt du tramway n°8 est un  peu plus loin sur le Viale Trastevere.Tickets journaliers à l’edicola, le kiosque à journaux qui vend des DVD de Pasolini pour commémorer l’anniversaire des 40 ans de sa mort. Le n°8 est un tram moderne aérodynamique mais peu équipé en siège ; nous sommes debout pendant les 6 stations qui nous séparent de Gioacchino Belli. La signalétique est peu pratique, c’est écrit tout petit, illisible, les voyageurs sont gentils et nous aident.

gioacchino belli
Gioacchino Belli, poète, la place où nous trouvons le tram 8

Suivant l’itinéraire de Guido, je trouve facilement le nom des rues gravés sur des plaques de pierre, les rues Gustavo da Modena, via della Renella et Politeama sont en enfilade, très calmes, pavées, entre les maisons jaunes ou oranges. Guido devait nous attendre place Trilussa devant la statue du poète vert de gris qui  semble surgir du socle de pierre. Personne !

Drottning_Kristina_av_Sverige

 

De l’autre côté,un monument, sur une volée de marches. Un panneau  raconte la conversion de Christine de Suède qui vivait au  Palais Corsini, dans les parages. J’ai lu cette histoire récemment dans les Dix Mille Guitares de Catherine Clément. Après cette lecture instructive, je commence à m’inquiéter, les locations fantômes sur Internet cela peut exister !

 

 

En bas des marches, des militants s’activent à étaler, à scotcher et à froisser de grands sacs-poubelles autour d’un canot de survie orange, des affaires trainent. Sur des feuilles blanches imprimées en lettres noires, une inscription sobre : 18 Décembre, jour des migrants. Une femme distribue des tracts : HUMAN WASTE, l’Onda della Vergogne. Ce n’est pas une manifestation mais une installation artistique de Monica Pepe et Gianpaolo Renzi « Reconstruire cette mer noire avec les objets qui ont accompagné les migrants dans leur traversée… ». Peu de spectateurs, quelques photographes, des habitués du quartier lisent leur journal sur la place, un homme a étalé l’Unita.

Enfin un homme qui ressemble à la photo, marche, le telefonino collé à son oreille !

vicolo Moroni, 39 linge aux fenêtres,...
vicolo Moroni, 39 linge aux fenêtres,…

Notre maison est tout près dans le vicolo Moroni au 39, en rez de chaussée.

Une pièce avec deux canapés et un écran plat, une alcôve derrière un panneau coulissant en verre coloré, une petite salle de bain. Mais où est donc la cuisine? Ecola ! A la cave,  qu’on atteint en descendant un escalier aux marches hautes et étroites surtout la troisième, après c’est raide mais plus large. Un peu de vaisselle, ni nappe ni torchons, basique. Pour le petit déjeuner! les touristes iront au restaurant midi et soir ! Justement nous louons un appartement pour économiser sur les repas.

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

7 réflexions sur « Arrivée à Rome et au Trastevere… L’onda della vergogna – Installation -18 décembre, jour des migrants, »

    1. @eimelle : je n’ai pas du tout trouvé le contexte troublé, au contraire j’ai beaucoup de sympathie pour ces artistes qui s’engagent. L’installation m’a paru efficace, cela ne eput pas être « beau » étant donné les circonstances et les sujet qui est quand même la noyade de centaines de réfugiés.

      J'aime

  1. Je trouve sympa l’approche que tu as de parler de ton séjour à Rome ! Je vois également que je ne suis pas le seul à avoir apprécié le Roma Pass, très utile si l’on se rend à Rome pour weekend. Bref, je mets ton blog dans mes favoris 🙂

    J'aime

  2. Merci pour ce retour sur ton voyage à Rome!
    Ce qui m’a le plus surpris dans la ville et en Italie en général, c’est de devoir acheter les tickets de bus chez le marchand de journaux. Il vaut mieux le savoir avant de partir.

    Pour ma part, j’avais pris le Léonardo express, je ne savais pas qu’il y avait un autre train moins cher pour rejoindre le centre ville de Rome.

    En tout cas, j’ai vraiment apprécié ma visite de 3 jours dans la capitale italienne.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s