Et Wolf fils de Hersch devint Willy – Israel Yoshua Singer

LITTÉRATURE  YIDDISH

et-wolf-fils-de-hersh-devint-willy-couv

Babelio, dans son opération de Lire toute la rentrée littéraire m’a tentée.

Étrange de retrouver classé « Rentrée 2016″, ce court roman paru dans un recueil de nouvelles en 1937. Israel Yoshua Singer est décédé en 1944. Et Wolf fils de Hersch devint Willy n’a donc rien d’une nouveauté et son auteur est d’une grande notoriété (ne pas confondre avec son frère Isaac Bashevis Singer (Prix Nobel 1978). Cette ré-édition fait plaisir comme le recueil Au Bord de la Mer Noire (2012) que j’ai beaucoup aimé.

Et Wolf fils de Hersch devint Willy raconte l’émigration des Juifs polonais en Amérique avant la Première Guerre Mondial. Passage d’un ancien monde, rural et religieux au rêve américain. Wolf, fils d’un fermier juif prospère et instruit, préférait la compagnie du palefrenier polonais, des chevaux et des chiens à l’étude, désespérant son précepteur. Au service du Tsar, il se distingue comme cavalier et tireur d’élite. Quand il rentre du service militaire, son père a vendu la ferme pour s’établir en ville. Se sentant trahi, il préfère tenter sa chance en Amérique.  D’abord accueilli par la communauté juive comme ouvrier dans la confection, puis colporteur, il trouve enfin sa place chez un fermier dont il épouse la fille. Il retrouve la compagnie des chevaux, il travaille la terre et s’en trouve heureux. Wolf devient Willy et oublie qu’il est juif.

La guerre, les pogroms qui sévissent dans son village,trouvent un écho dans les journaux jusqu’en Amérique. Willy se sent coupable de n’avoir pas donné de nouvelles à sa famille et les fait venir chez lui.

L’arrivée de ses parents change la vie de la ferme qui s’anime, une nouvelle vie juive s’installe, bien différente de celle de Pologne.

J’ai aimé la sincérité, la simplicité du récit. Rien de trop.

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

6 réflexions sur « Et Wolf fils de Hersch devint Willy – Israel Yoshua Singer »

  1. Quelle fraîcheur et quelle sincérité dans ce récit que j’ai dévoré en deux soirs! Hâte de découvrir les écrits de sa sœur et de son frère.
    Merci pour ce partage!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s