Victoria (2) Prison, musée ethnographique

CARNET MALTAIS

la citadelle de Victoria

Je n’ai pas terminé la visite de la Citadelle;

cathédrale

Le Multipass Heritage n’est pas valable pour la Cathédrale. Une duègne revêche contrôle billets et habillement, distribue foulards pour les épaules découvertes et grands linges pour les jambes. Elle est tellement désagréable qu’elle me dissuade d’aller acheter un billet. Les groupes se pressent sur le parvis près de la statue de Jean Paul II.

La Prison

Prison : graffiti

A partir de 1548, cette prison était destinée aux chevaliers emprisonnés pour duel ou meurtre. Les conditions sanitaires étaient bonnes. Les nouveaux arrivants étaient examinés par un médecin, on leur changeait savon et serviette deux fois par semaine, et ils avaient droit à un bain chaque matin. La nourriture était celle autorisée par la règle catholique : deux onces de fromage ou de poisson salé, des olives les lundi, mercredi , vendredi et samedi tandis que jeudi et dimanche 4 onces de bœuf ou de porc., en plus du pain, du café de la soupe du thé et du lait.

Les prisonniers travaillaient ils étaient employés au balayage des rues et diverses corvée. En 1820 ce sont les prisonniers qui déblayèrent Ggantija.

Ils étaient peu nombreux  en 1854 , 13 tandis qu’il n’y avait plus personne en 1856.

Les cellules étaient petites, environ 2m x2m avec un banc seerant aussi de lit.

J’ai surtout aimé les graffitis : ceux représentant des bateaux sont magnifiques.

Gran Castello

Le Gran Castello est un Musée Ethnographique installé dans une très belle demeure seigneuriale. Outils, poids et mesures, charrettes, tamis et batteuses occupent le niveau le plus bas (rez de chaussée un peu enfoncé). Dans l’entrée, près de l’escalier, il y a un très joli petit puits dont la margelle est soigneusement polie. A l’étage, les pièces sont vastes et claires. Elles étaient occupées par les maîtres de maison< ; une collection de petits personnages en céramique de la taille de santons illustrent la vie populaire : musiciens avec accordéon, fileuse et sa quenouille, procession religieuse…c’est charmant.

zazfzafa

La salle suivante est consacrée à la musique : tambourins, pipeau de roseau, flûtes et cornemuse maltaise en peau de chèvre avec une corne de taureau. La zafzafa est un instrument à percussion avec la peau tendue sur une jarre de terre cuite présentant un morceau de bois fiché au centre de la peau.

Nasses et filets

Dans les encoignures des portes, des lampes à huiles sont placée pour montrer l’éclairage d’autrefois. La maison est très vaste. Différentes pièces communiquent entre elles et avec les terrasses si bien que je me suis égarée. Un tout petit garçon âgé tout au plus de 4 ans m’a dirigée dans le labyrinthe des pièces. Son anglais est tout à fait british mais il parle maltais avec sa mère.

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s