le 21 juin, arrivée de l’été au Capo Vaticano

CARNET DU MEZZOGIORNO (CALABRE)

Capo Vaticano

Dernier jour au LImoneto, nous faisons une pause pour profiter des environs, de notre terrasse, du jardin, des plages.

Juste après le tournant sur la route de Ricadi, sur la route parallèle à la côte nous prenons la première descente fléchée Tonicello –route privée avec une barre limitant l’accès. Comme elle est ouverte, nous tentons notre chance. Elle dessert des hôtels, des résidences dans des jardins très fleuris puis devient de plus étroite et se termine par un cul de sac. Peut être à pied trouverions nous une belle plage ? Mais où laisser la voiture ? Demi-tour laborieux sous els yeux d’une hôtesse – chemise blanche, petit foulard comme ceux des hôtesses de l’air.

Deuxième essai : flèche « Tono », après avoir dépassé deux hôtels-clubs géants très verts, tellement verts que je suspecte du gazon artificiel, grand parking plat ombragé . La plage est proche facile d’accès. Plage de sable blanc grossier mais agréable sous les pieds. Comme la bande sableuse est étroite, les plagistes ont installé les ombreloni et lettini en hauteur sur une sorte de plateau. Sur la plage, on ne voit que les parasols multicolores apportés par les estivants. Ne pas voir la colonisation du sable vraiment agréable ; L’eau d’une grande transparence laisse voir les rochers. Par prudence, je me chausse. J’ai bien fait, entre le sable et les rochers, il y a des galets. Je nage avec circonspection au dessus de rochers superficiels ; C’est amusant : ils offrent un « paysage » sous-marin. Au bout de. la plage, la barre rocheuse du Capo Vaticano, de l’autre côté des écueils. Encore une fois je regrette d’avoir oublié mon masque à Créteil.  Je nage assez près du bord, il n’y a pas de bouées pour séparer les nageurs des bateaux qui emportent les touristes au Capo Vaticano. Nouveauté d’aujourd’hui : les méduses sont arrivées ! D’abord une petite, jolie, ronde, avec à peine des tentacules, plutôt une couronne d’épines. Je l’évite après l’avoir admirée. En nageant, je regarde le fond de l’eau moussu, soudain une brûlure au bout des doigts ‘avertit que je viens de pêcher une méduse dont je me débarrasse à la hâte. Cela pique, mais pas trop.

Au bout de ¾ d’heures je sors me réchauffer. Un marchand a installé sa « boutique » sur me sable. Il a suspendu sous un parasol de nombreuses robes de plage qui me font envie. Il faudrait que je remplace la bleue de Sardaigne. Le marchand m’en propose une jolie pour 20€, j’essaie de marchander mais je sors de l’eau. Si j’essaie il me faudra acheter la robe mouillée même si elle ne convient pas. Quand je me décide, il a déménagé.

Encore une petite heure dans l’eau. Nous quittons le parking après avoir cueilli une feuille d’aloès. Dominique a vu un monsieur badigeonner sa femme piquée par une méduse. Je frotte le gel sans savoir si c’est vraiment efficace, mes doigts ne me brûlent plus depuis un moment.

Capo Vaticano : Belvédère

Enfin ! nous trouvons le parking du Belvédère nord du Capo Vaticano. Un Biergarten est installé sur le bord de la falaise. Un artisan local expose sur le grillage ses productions en bois d’olivier : croix grossières, chapelets et rosaires, cornes éloignant le mauvais sort de la maison, mobiles avec des noix vernies. Ce n’est pas très joli mais c’est plus sympathique que les magnets made in China.

La vue sur les petites plages (les plus belles de toute l’Italie selon le guide Geo qui les place dans le Top5 des incontournables) est vraiment très belle. A nos pieds, une eau turquoise, des pédalos blancs pour décorer. Opuntias au premier plan. Bien caché, un sentier poussiéreux descend. Si j’avais passé mon maillot si j’étais en sandales je n’aurais pas résisté. Nous avons failli passer à côté d’une telle image !

Brivadi : Torre Marrana

Nous ne voulons pas quitter Ricadi sans avoir vu les tours qui balisent le rivage. Au village de Brivadi, la Tour Marrana domine la vallée étroite de La Fumara Vaticana della Ruffa. Des falaises blanches tranchent sur les buissons.

Sur le rivage la Torre Marina est incluse dans un groupe de maisons. Un esccalier extérieur métallique la défigure. Au pied de la falaise, une petite plage à rejoindre à pied sur une petite roue.

Nous nous approchons de la Torre Ruffa qu’on voit très bien de notre gîte, illuminée la nuit mais inaccessible de la route.

Salade de courgette tiède avec de l’huile d’olive et du citron sur lesquelles j’ai mis des rondelles d’oignon de Tropea, vraiment très doux et très sucrés. On s’accorde une vraie sieste dans la maison fraîche. Il suffit de bien tout fermer volets et fenêtre avant que l’air ne se réchauffe. La maison reste agréable sanclimatisation ni ventilateur. Pour l’empreinte carbone rien ne mieux que ces volets extérieurs à lamelles orientables.

J’ai tellement aimé la plage de Tono que nous y retournons après la sieste.  Le vent s’est levé, la mer est plus agitée. Pas de vraies vagues mais assez pour me faire boire la tasse. La plage est animée, une flottille de kayaks en plastique fluo complète les pédalos pour accéder par mer aux plages paradisiaques du Capo Vaticano. Des adeptes du snorkelling équipés de gropro font des exploits à 3 mètre du bord par 80cm de fond ! Les véliplanchistes me font un peu peur. Sauront-ils dévier de leur trajectoire si je me trouve devant eux ? Je nage moins seule aujourd’hui, une dame avec un chapeau rose aperçeu ce matin me salue ;

Le 21 juin : début de l’été avec méduses et vacanciers !

 

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

2 réflexions sur « le 21 juin, arrivée de l’été au Capo Vaticano »

Répondre à Miriam Panigel Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s