Marina Bellezza – Silvia Avallone

LIRE POUR L’ITALIE

11

Silvia Avallone est une auteure italienne que je suis avec attention. J’ai été scotchée par D’Acier qui raconte l’amitié entre deux jeunes adolescentes près de Piombino avec la crise de l’acier en arrière-plan. J’ai été très intéressée par La vie Parfaite qui se déroulait dans les grands ensembles de Bologne, mais moins par le thème de la maternité et du désir d’enfant.

Marina Bellezza a pour cadre une petite ville des Alpes Biella et les hameaux et villages de montagne. Dans les deux premiers ouvrages, le rôle principal était attribué à des femmes et des jeunes filles, les hommes n’étant que des comparses souvent négligeables ou absents. Silvia Avallone a changé son point de vue, Marina Bellezza, l’héroïne est une tête à claques tandis que la sympathie du lecteur va plutôt à Andrea, fils de notables, qui décide de s’établir dans une ferme, se consacrer à ses vaches et son fromage dans les meilleures traditions des marcaires.

« Mais lui,, de toute façon, il était comme son grand père. Dur comme le roc de ces montagnes; Il prouverait à tout le monde, et aussi à son père, et à son frère, que lui, Andrea, dans la période la plus dure que le pays ait traversé depuis soixante ans, l’année où cent milles boîtes avaient fermé, il était capable de mettre sur pied une entreprise compétitive. Il n’aurait pas besoin pour ça, contrairement à d’autres, de vendre son âme, de troquer sa liberté contre sa carrière »

Marina Bellezza, au contraire, a pour capital, sa beauté, un don pour la chanson, et surtout une invincible volonté de réussir dans le milieu de la télévision. Elle court, et gagne les radio-crochets dans l’Italie de Berlusconi.

Depuis le lycée, Andrea et Marina entretiennent une relation amoureuse. mais qu’ont-ils en commun ces deux-là? Après une éclipse de quelques années, ils se retrouvent, et leur liaison reprend, si forte qu’ils décident de se marier.

« De quoi avait-il peur? d’une bimbo? D’une gamine de vingt deux ans, débarquée de sa province en talons aiguilles pour être remarquée dans les endroits à la mode par quelqu’un? 

Non, Andrea savait qu’elle n’était pas comme ça : trop fière pour se vendre, trop ambitieuse. Bien pire, en fait. [….] Marina, on pouvait juste la détester. Et en ce moment, il la détestait? Il la revoyait, arrogante, pas plus instruite qu’une chèvre, esclave du conformisme. Nourrie au biberon et à la télé….. »

Nous assistons donc à l’ascension de la nouvelle star de la télé-réalité et en même temps à la réalisation du rêve d’Andrea. De temps en temps ils se retrouvent dans la montagne dans la communion avec la nature dans les endroits qu’ils ont fréquentés depuis leur enfance. Et puis chacun retourne à ses projets…..

Pourtant, il y a bien une autre fille, philosophe qui étudie Gramsci, qui tombe amoureuse d’Andrea et qui partage ses idéaux de retours à la terre. Pourquoi Andrea ne la préfère-t-il pas?

Silvia Avallone réussit à se renouveler en changeant de cadre, d’époque, de personnages. Elle a toujours un regard acéré sur la  psychologie de ses personnages et sur l’analyse politique et social, nous faisant voir une autre facette de l’ Italie.

mai est le mois des transhumances, octobre le mois des retours dans la plaine. Les troupeaux remontent la vallée, traversent les villages, et leurs cloches appellent les rares habitants aux fenêtres. A la fin de l’été, ils redescendant? C’est un cycle, chaque année. 

Quiconque naît sur les bord du torrent, qu’il le veuille ou non, s’imprègne de ce silence, cette immobilité, cet abandon. Quiconque a grandi, comme Marina Bellezza, entre Andorno et Piedicavallo, dans cette fente creusée entre les rochers, isolée du monde, porte en soi cette clôture, qui est avant tout un enracinement, et aussi une forme de défense, une manière de résister quelle que soient les circonstances ; de s’adapter aux imperfections de la vie »

 

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

3 réflexions sur « Marina Bellezza – Silvia Avallone »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s