3eme jour au Cercle d’or : Reykolt, Skalholt, Kerid, Solheimer, Fludir

CARNET ISLANDAIS

Reykolt ; les serres de concombre

Reykolt est le village le plus proche d’Arbakki. La piste 355 traverse les terres qui paraissent en friches au premier abord. En regardant bien, on découvre des chalets à l’arrière des rangées d’arbres dont la silhouette ressemble à celle des peupliers mais les feuilles à des aulnes, serait-ce des trembles ou des peupliers baumiers américains ? Il y a également des résineux : mélèzes, épicéas et pins. Des chevaux paissent en liberté.

Reykolt est à 6 km sur une grande route. Au rond-point se trouve la station-service N1 ; une supérette très bien achalandée qui a un petit guichet de banque ouvert de 12h à 15h, la boîte à lettres, un peu plus loin un restaurant. Le village est très diffus derrière les serres, très vastes éclairées en plein jour. De curieuses plantes à grandes feuilles poussent verticalement le long de fils tendus. Le plant est dans un godet carré placé dans une gouttière. Ce sont des concombres hauts de près de 4 m portant de longs concombres ! Plus loin, d’autres serres ont des fraises. En plus des serres, des bains : toujours la géothermie ! On ne trouve pas de centre à ce village dispersé dans les serres.

Skalholt

Nous prenons la route 35 Selfoss/Geysir jusqu’à la 31 pour visiter Skaholt – terre des évêques selon le Guide Vert – L’église blanche se voit de très loin, perchée sur sa colline dominant une très verte campagne cultivée où se prélasse la rivière Bruara (qui coule sous nos fenêtres) en méandres paresseux ou en plans d’eau affleurant dans les prairies. Autour de Skaholt, les prés sont fauchés avec de grosses machines. L’herbe est fournie et haute. Autour de l’église se regroupent des maisons neuves. L’église aussi est neuve, elle a été complètement restaurée en 1963. Au temps de la Christianisation de l’Islande c’était une cathédrale, 1056, proche de Thingvellir ce que rappelle une borne. Sous l’église, des archéologues ont mis au jour des vestiges d’une école, un réfectoire, un magasin, une bibliothèque. Skatholt était un centre religieux important dans une région densément peuplée. Une reproduction d’un tableau de John Cleveley 1772 montre de nombreuses chaumières et des maisons enterrées, des paysannes avec des coiffes. Une promenade aménagée avec des bancs permet de voir le site de loin.
Kerid

Kerid

Nous retournons sur la 35 en direction de Selfoss pour découvrir le site de Kerid. Pittoresque lac de cratère d’un bleu étonnant, cercle presque parfait dans son écrin de scories dans une chaîne de petits cônes. Je ne peux m’empêcher de penser à l’Auvergne et au Lac Pavin.
Kerid est un cratère vieux de 6500 ans à l’extrémité d’un chapelet de cratères appelés Tjarnaholar, profond de 55 m.

Kerid : lac de cratère

Cependant la formation semble différente de celle de Pavin selon le panneau affiché « les vulcanologues pensaient autrefois que Kerid était un cratère d’explosion. Ceux-ci sont le résultat d’éruptions successives pour former de profondes caldeiras. Des recherches plus poussées n’ont pis en évidence aucune couche de scories susceptible de se rattacher à des éruptions explosives de Kerid. Ils inclinent à penser que Kerid a été à l’origine d’un grand cratère de scories. Il est clair que la moitié de la lave de Tjarnaholar en est sorti[…]A la fin de l’éruption un petit réservoir de magma sous le volcan s’est vidé provoquant un affaissement. En dessous de certaines limites il y a un creux et des fissures qui se sont remplies d’eau. Le cratère serait comme une lucarne donnant sur la nappe aquifère ». Subtilités que je ne maîtrise pas vraiment mais qui me font douter de tout ce que j’ai pu enseigner à mes 4èmes.
Solheimer

déjeuner à Solheimer

C’est un éco-village coopératif, un kibboutz au froid ? Village d’enfant fondé en 1930 sur les principes de Rudolf Steiner, Solheimer serait le plus ancien éco-village.
Nous avons donc fait le détour et y avons trouvé un sympathique restaurant très clair avec un vitrage comme une serre. Plat du jour, une brandade de cabillaud sur une grande assiette en gros morceaux avec de petites pommes de terre, de la salade (scarole) et du chou frisé et des fruits coupés en petits morceaux. Une fleur comestible décore le tout : capucine et soucis. 4 Tranches d’un pain très brun qui ressemble à du pain d’épice et du beurre.
A l’arrière du restaurant une boutique de produits bios, surtout des produits de beauté.

Sesseljuhus : construction durable

On nous engage à visiter le Sesseljuhus – bâtiment durable – construit sans PVC en bois flotté, imprégné de sel repousse les insectes et n’a pas à être traité. Le système de ventilation et le chauffage en puits géothermique, l’isolation cellulose (papier recyclé) et laine, le toit de tourbe où poussent des végétaux en font une construction très économe en énergie.
Depuis 1930, maraîchage bio, les premières serres datent de 1954, de nouvelles ont été aménagées en 1980 et 2012. Actuellement la production de tomates s’élève à 18 000 kg, concombres 5000 kg poivrons 2000 kg.
Inclusion des handicapés : dans divers ateliers : bois, tissage et recyclage de vieux tissus, bougies (jolis sapins de Noël en bougie verte sur du grillage avec des pommes d’épicéa, céramique, papier mâché, herbes médicinales, savons et produits de beauté.

Fludir

Fludir

Nous terminons cette journée ensoleillée au Secret Lagoon, piscine chaude aménagée à la baignade alimentée par des sources thermales. Il y a même un petit geyser. Dans des vestiaires de pin, on se déshabille comme dans n’importe quelle piscine sauf qu’il faut se doucher nu et se savonner devant tout le monde. Pas question de nager sportivement dans l’eau chaude. C’est relax ! Certains brandissent des coupes de vin blanc, d’autres des cannettes de bière ; il y a un groupe de francophone qui bêtifie en faisant « la ronde » des jeunes s’embrassent….Je m’ennuie assez vite dans les endroits de fare niente. Comme l’entrée n’est pas donnée (2000 ISK= 15 €) pas question de faire seulement un plongeon.

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

2 réflexions sur « 3eme jour au Cercle d’or : Reykolt, Skalholt, Kerid, Solheimer, Fludir »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s