Cap Corse : Révisions et Baignades

CARNET CORSE 2021 de BASTIA à BONIFACIO

Luri – julien de Casabianca marie Cleophas

Une semaine c’est vraiment trop court pour explorer le Cap Corse ! Nous avons couru de village en village sans prendre le temps des promenades tranquilles ou des baignades sur les petites plages. Aujourd’hui, donc, relâche : révisions et baignades.

Baignade à Pietracorbara

Une très belle plage avec quelques aménagements, un parking,  trois restaurants de plage, des bouées jaunes qui délimitent le domaine des nageurs assez éloignées  les unes des autres pour me motiver à nager de bouée en bouée. Je me fixe ainsi un cap et nage tranquillement. La piqûre de méduse est oubliée.

Street-art à Luri

Luri oratoire des confréries Julien de Casabianca

Hasards du web ? Coïncidence ? Dominique a découvert un site Alatéia qui présente le travail de Julien de Casabianca qui a réalisé des collages géants à Piazza (commune de Luri) que nous avions remarqué sans nous arrêter. Ce collage a été mis en place récemment le 29 mai dernier dans le cadre du Festival Popularte qui a pour propos de rendre l’art accessible dans des régions peu favorisées. Le grand collage est un détail de la Descente de Croix de Rogier van der Weyden. L’artiste a agrandi le visage de l’une des saintes femmes, Marie Cléophas, qui éponge ses larmes dans un linge blanc. Ce travail me rappelle celui de JR que je vois sur les réservoirs de Valenton et que j’ai appris à connaître dans le film d’Agnès Varda Villages-Visages. Sur la façade de l’oratoire de la confrérie, en face de l’église Julien de Casabianca a reporté la reproduction d’une modeste peinture 19ème siècle .

A Luri se trouvaient aussi les Jardins Traditionnels corses ouverts à la visite. Malheureusement l’établissement a fermé ses portes. Nous avions prévu de coupler la visite des jardins avec celle des collages mais c’est raté ! Le détour dans les chênes-verts et les oliviers géants est très agréable.

Santa Severa

La petite route débouche à Santa Severa où nous ne nous sommes jamais arrêtées. Jolie surprise : un port de plaisance très tranquille entouré de restaurants sympathiques. Nous nous serions bien attablées pour une petite friture mais nous avons réservé à U Paradisu à Tamarone. Et puis la plage ne m’emballe pas. Les posidonies accumulées forment un véritable mur.

Retour à Tamarone

Tamarone

Le patron d’U Paradisu nous a réservé la même table que lundi. Nous avons choisi une salade de chèvre chaud et une pizza. Le chèvre est présenté sur des tartines grillées accompagnant la batavia avec pignons et lardons. Nous allons donc goûter au soufflé glacé de châtaigne. Nous sommes étonnées de voir arriver une tranche de glace accompagné de chantilly. Rien d’un soufflé mais une glace excellente ! La châtaigne est un must en Corse.

Euphorbe16

J’ai repris le chemin des douaniers et je me suis amusée à herboriser avec Plantnet : Pulicaria odora, myrte, Dianthus et euphorbes.

 

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s