Le dernier testament de Ben Zion Avrohom – James Frey

LITTÉRATURE AMÉRICAINE

J’aurais dû me méfier d’un livre qui arbore sur sa tranche des taches d’encre rouge faisant penser à du sang. Convaincue par le billet positif d’une amie, j’ai passé outre ce signe.

Le style « parlé » m’a désagréablement surprise, pauvreté du vocabulaire, abondance de vulgarités – un « gros mot » ne me choque pas, mais les « putain » et « enculé » répétés deviennent lassants.

La construction, en revanche, est intéressante: ce testament comporte les récits de 12 témoins, comme les 12 apôtres,  dont 4 se nomment Mathieu, Luc, John et Marc comme les 4 évangélistes – clin d’œil pour l’histoire d’un Messie. L’analogie aurait pu être plus approfondie…Faire intervenir des personnages aussi différents qu’une adolescente-mère dominicaine, un rabbin orthodoxe, un médecin, un avocat, un curé catholique, un évangéliste,  aurait pu être l’occasion de changements de ton et de registre. L’auteur n’a pas exploité cette possibilité.

Le message est aussi excellent : tolérance contre intégrisme. Provocation contre conservatisme puritain.

Malheureusement, il est bien peu crédible ce Messie! Ses miracles s’opèrent d’un sourire, d’un attouchement. Son discours est simplissime, les hippies étaient autrement plus inventifs. Le Messie est plutôt le gourou d’une secte éphémère. La provocation, un pétard mouillé.


 

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

5 réflexions sur « Le dernier testament de Ben Zion Avrohom – James Frey »

  1. C’est moi qui suis responsable de t’avoir fait lire ce livre? Pauvre Miriam!
    Pour moi le messie n’est qu’un prétexte, une fable qui permet de faire passer le message et il importe peu qu’il soit crédible ou non. De toutes façons, si on juge ce récit réaliste , alors rien ne tient debout. Dans la vie réelle, ce messie, effectivement ne serait qu’un gourou! ( je suis pas croyante et pour moi de toutes façons le messie n’existe pas! ). En littérature, il est une « idée » qui permet une critique de la société et des religions avec , bien sûr, une intention de provoquer et de choquer pour mieux réveiller! Ou le lecteur est rebuté et irrité surtout s’il prend l’histoire au premier degré ou il accepte la fable et le lit au second degré. J’étais sûre que ce livre provoquerait des réactions de rejet. Désolée, miriam, que le livre ne t’ait pas plu!
    Les mots grossiers dans un texte ne me choquent pas s’ils ne sont pas gratuits. Un écrivain ne peut pas faire parler une prostituée, un marginal, un tueur, etc… ou tout simplement quelqu’un de grossier comme une marquise de salon ou un prof d’université.

    J'aime

  2. @claudialucia : je crois que je suis capable de lire au nième degré pour percevoir la critique de la société, si cette critique est pertinente.

    Soit la critique est superficielle ou caricaturale(c’est le cas ici) et le livre est raté,

    soit la critique est pertinente, ce qui impliquerait une imbécillité grave d’une partie de la société américaine puritaine,

    je préfère la première hypothèse, la seconde serait vraiment trop pessimiste!

    J'aime

  3. Miriam , je ne voulais pas dire que tu n’étais pas capable de lire le second degré, loin de moi cette idée. Je me suis donc mal exprimée. Ce que je veux dire, c’est que si on croit au réalisme du récit , alors plus rien n’est valable! ce qui est réaliste c’est la société américaine, ce qui ne l’est pas , c’est l’existence du messie.
    Et moi je penche pour l’imbécilité grave et de plus dangereuse d’une partie de la société américaine puritaine! Le puritanisme est toujours dangereux parce qu’il engendre le fanatisme et cela concerne toutes les religions. La société américaine qui remet en cause l’évolutionnisme et oblige l’Ecole à enseigner le créationnisme est une société obscurantiste, il n’y a pas d’autre mot. Une société qui interdit la liberté de penser , de publier , d’interpréter sur scène etc.. est dangereuse ; (malheureusement on voit ça en France aussi , Charlie Hebdo en est un bon exemple)

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s