j13 Fuerteventura – la côte ouest sauvage Ajuy – la Pared

CANARIES 2015

canaries2015dt 154 - Copie
Ajuy vagues

 

Ajuy est le seul accès à la côte ouest avant la Pared très au sud. Cette côte rocheuse, déchiquetée est découpée de pointes, de grottes mais aucun village de n’est installé dans cet environnement battu par les vagues et le vent. Sur la carte il y a des criques mais elles ne sont accessibles que par la mer ???

Ajuy est touristique.  Un vaste parking à l’entrée doit contenir l’afflux de voitures. Une plage de sable noir est encadrée par deux pointes basaltiques luisant sous l’écume des vagues. La petite anse est parsemée de rochers et de galets. Nous trouvons un rocher agréable pour nous adosser et déguster les feuilletés achetés à Antigua. Feuilleté salé au thon à la pâte très fine, les oignons confits et les poivrons donnent du moelleux et sont presque sucrés. Nos carottes râpées-maison apportent une touche rafraîchissante. Feuilleté triangulaire fourré à la confiture citron et ananas pour la fin. Tout en déjeunant, nous nous rassasions du spectacle des déferlantes. Un puissant rouleau arrive de travers, s’enroule, se brise sur un gros rocher dans une gerbe d’écume puis un mini-Niagara lui succède en ruisselant sur la roche noire et luisante.

Des touristes s’aventurent trop près de l’eau pour mieux saisir l’image. Une dame intrépide tombe à l’eau, appareil-photo, sac à main sombrent. Son mari la tire (il a juste le bermuda trempé). Ils se changent et étalent les vêtements trempés sur des rochers. D’autres intrépides s’avancent. Nous guettons les naufrages. Autour de la plage, les terrasses des restaurants sont bondées. Sur le tableau d’ardoise on propose poissons frais, gambas, et moules, ou côtelettes.

Grottes
Grottes

Les grottes d’Ajuy sont annoncées depuis la route Un sentier a été creusé dans la falaise. Un panneau explique la formation géologique complexe :

  • Calcarénite blanche
  • Une coulée plus récente basaltique
  • Un complexe basaltique
  • à sa base : des phtannites anciennes

Je marche sur la calcarénite, attaquée par l’érosion qui a découpé des trous, dégagé des pointes, relief tout à fait pittoresque. Le sentier dépasse un petit cap. D’autres grottes sont creusée, plus vastes dans la roche sombre. L’écume s’engouffre sous nos pieds dans u fracas étourdissant. Des marches ont été taillées pour descendre au plus près. Aujourd’hui personne ne s’est aventuré, je renonce (l’alerte vent violent a été publiée à la télé ). Grâce au coup de vent les nuages ont été balayé mais la mer est déchaînée, ce n’est peut être pas prudent.

Ajuy village
Ajuy village

30 km plus au sud, il y a une autre plage accessible : la Pared .

La route FV-605, traverse des montagnes arides et spectaculaires. Les croupes se succèdent, oranges, grises, verdâtres dans les creux. Jeux de lumière et d’ombres sous le ciel bleu intense. On a aménagé un « mirador astronomique » sur un petit sommet. Le vent de face rend difficile la montée. La vue est panoramique à 360°. Le Mont Cardon et son sommet déchiqueté est en face, plus loin le massif basaltique violacé de Jandia(807m). Au pied de la montagne des panneaux invitent à visiter des fromageries.

canaries 2015mp 079 - Copie

La Pared est aussi un spot de surf, le drapeau de l’UCPA claque au vent. On a aussi implanté un golf, déclenchant mon ire. Un  restaurant est équipé d’une piscine géante. La plage est curieusement parsemée de rochers et de galets tantôt blancs, tantôt noirs, même bicolores ; Une falaise étrange, noire à la base, blanche au dessus est battue par es vagues. Une arche avec un gouffre qu’on ne voit pas aspire la vague. Quand on se promène au dessus de la falaise on est complètement trempé par ces embruns qui nous douchent. (l’appareil photo aussi, tout salé).

La Pared : figures d'érosion
La Pared : figures d’érosion

Le retour au coucher du soleil est pénible. Nous avons hâte de rentrer avant qui’l ne fasse nuit dans la route sinueuse et étroite qui tortille. Les ombres s’allongent. Entre Pajara et Betancuria les lacets sont impressionnants. S’il avait été plus tôt nous nous serions bien attardées à la Vega de Rio Palmas, une oasis charmante construite près d’un barrage. Des randonneurs apparaissent du GR131, je les envie, la promenade dans la montagne a dû être une merveille.

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

5 réflexions sur « j13 Fuerteventura – la côte ouest sauvage Ajuy – la Pared »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s