Mandarines – film réalisé par Zaza Urushadze avec Lembit Ulfsak, Elmo Nüganen.

TOILES NOMADES

mandarines

Mandarines est-il un film estonien ou géorgien? Il se déroule en 1992 en Abkhazie. Savez-vous où se trouve l’Abkhazie? Étrange, cette communauté estonienne dans le Caucase! Montagnes sauvages où poussent agrumes et palmiers à l’ombre de montagnes couvertes de neige. Obscure guerre opposant des Tchétchènes et des Géorgiens, alors que des forces russes sont aussi engagées, ainsi que des Abkhaziens… Et ce n’est pas le film Mandarines qui va nous éclairer. Mosaïque de communautés  qui s’entre-déchirent mais se comprennent très bien, en Russe. Chrétiens et Musulmans, mais tous hommes de paroles. Les femmes ont disparu de la montagne, il ne reste plus qu’une photographie sur le buffet d’une ravissante jeune fille.

Que font les Estoniens dans cette guerre? Ivo, menuisier confectionne les cagettes dans lesquelles Margus conditionnera ses mandarines. Margus ne peut se résoudre à abandonner son verger couvert de fruits, il demande l’aide des militaires pour cueillir les mandarines, Russes ou Abkhazes? Peu importe pourvu que les fruits soient récoltés. Juhan est médecin, il partira en Estonie dès que possible.

mandarines2

Une camionnette géorgienne est attaquée par deux Tchétchènes devant la plantation de Margus. Ivo enterre les morts et sauve deux blessés : Ahmed, le Tchétchène et Nika le Géorgien qu’il soigne et couche dans deux chambres séparées de sa maison. Ahmed qui est conscient ne songe qu’à venger son ami et à tuer le Géorgien touché à la tête, inconscient. Ivo obtiendra la parole de chacun des ennemis qu’ils ne se tueront pas sous son toit. Une étrange communauté se soude : deux estoniens, et les deux ennemis…

Un film pacifiste, humaniste avec de magnifiques acteurs.

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

6 réflexions sur « Mandarines – film réalisé par Zaza Urushadze avec Lembit Ulfsak, Elmo Nüganen. »

    1. @claudialucia : non, l’intrigue est très simple : 4 personnages, dans une maison, deux ennemis, le Tchétchène et le Géorgien, deux personnages neutres dans le conflit : les Estoniens.
      Il s’agit de vivre ensemble malgré la guerre, de ne pas s’entre-tuer sous le toit d’Ivo qui leur a sauvé la vie. De boire du thé, de faire des brochettes …cueillir les mandarines, écouter de la musique.
      mais la guerre les rattrape!

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s