Arrivée à Ouistreham – plage des environs et gîte

BALLADE NORMANDE

Colleville-Montgomery

En route

Après avoir fait étape à Pont-Audemer, nous aurions volontiers passé Pont-Levêque sans nous y arrêter. La circulation très ralentie nous permet d’admirer encore des maisons à colombage et des ponts fleuris.

La route suit le tracé de l’autoroute (plutôt c’est l’inverse). Sur la route nous profitons de la campagne normande, des chaumières avec des iris sur le faite, des vergers de pommiers. Nous quittons la grande route à Troarn, traversons une forêt de très grands hêtres et devinons l’approche de Caen avec une haute cheminée d’usine et les grues portuaires avant de passer l’Orne et le canal au Pont Pegasus (haut lieu de la guerre, trois planeurs y atterrirent à la veille du Débarquement).

Pique-nique à la plage

Nous arrivons trop tôt pour nous installer au gîte. Le temps est magnifique : nous filons à la plage. Riva bella, la plage de Ouistreham est isolée de la route par une dune, le parking est payant. Nous continuons la route côtière jusqu’à Colleville-Montgomery. Un grand parking est installé autour de la statue en bronze d’un bagpiper écossais mais on peut aussi se garer de l’autre côté de la piste cyclable. Des bancs sont tournés vers le large. Nous avons une belle terrine de saumon avec des algues, des rillettes de poisson, pique-nique marin, donc !

Je me livre à mon exercice favori : la marche les pieds dans l’eau. Quand je pars la mer est basse. La grève est peuplée de pêcheurs  à pied avec des râteaux qui remplissent des seaux de coques. Il est fortement déconseillé de consommer coques et moules de l’estuaire de la Seine. Les coquillages filtrent l’eau et concentrent les métaux lourds. Dans l’estuaire de l’Orne ce n’est pas conseillé non plus. Ceci ne décourage pas les pêcheurs. La mer monte et la marche devient plus difficile : la plage est barrée d’épis en, ciment ou de pieux enfoncés. L’eau creuse à proximité des brise-lames et il faut faire de grands détours.  A la fin de la journée mon podomètre affiche 15 km.

la petite maison de Valérie

Un jardin merveilleux : balancelles à courges, reposoir à potiron et arbres à tomates

A 16 heures nous découvrons la « petite maison » au fond du jardin. Les propriétaires sont très accueillants. La petite maison contient quand même deux chambres et une salle à vivre avec la cuisine et une salle d’eau.  Elle a tout le confort moderne sauf la télévision et cela nous fera du bien. Décorée avec goût , de belles photographies sont affichées : noir et blanc dans la salle, couleur dans la chambre. Valérie, notre hôtesse a laissé tout le nécessaire en épicerie de base et produits d’entretien.

Un petit marché au poisson se tient sous une halle en ciment près du phare au bout de la fête foraine. Nous achetons un kilogramme de moules pour le dîner des crevettes et pinces de crabe pour le pique-nique de demain.

Nous tournons beaucoup dans Ouistreham pour trouver les commerçants. A proximité de l’église il y a plusieurs boulangers mais pour le reste on va à Carrefour sur la route de Caen à la sortie de la ville. Après les courses nous retournons à la plage. Les prévisions de la météo sont mauvaises pour demain. Profitons du soleil aujourd’hui !

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

2 réflexions sur « Arrivée à Ouistreham – plage des environs et gîte »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s