Ggantija : temple préhistorique

CARNET MALTAIS

Megalithes

Ggantija est une visite « incontournable » de Gozo. Le site se trouve à Xhagra. Le Musée ultramoderne est logé dans une sorte de caisson de tôle rouillé. Après vérification du Multipass Heritage  une porte s’ouvre sur un couloir aveugle, on pense au « couloir du temps ». La première vitrine présente la plus vieille céramique incisée très finement de motifs d’oiseaux (3100-2400 av.JC). De grosses boules de pierre servaient probablement à transporter les mégalithes.

Deux têtes de pierre très réalistes précèdent la collection de petites femmes aux hanches fécondes et aux cuisses dodues, déesses-mères, nanas minuscules…un escargot, seul animal présent dans la vitrine. A côté des  femmes de terre cuite, des épiphyses d’os de bovins sont ciselées en têtes minuscules. Dans une autre vitrine on a réuni des personnages masculins aplatis, casquées au corps en forme de trapèze ou de hache, des guerriers peut être ?

Une salle tente de montrer la vie quotidienne au Néolithique et reconstituer le  régime alimentaire. Moutons, chèvres porcs et bovins étaient domestiqués et on cultivait l’orge, le blé et les lentilles.

L’historique de la découverte et des fouilles du site est détaillé. Au 17ème siècle on parlait de la tour des Géants. Les légendes des géants qui auraient porté ces mégalithes étaient répandus dans les contes populaires.  G Pisani s’en inspira dans son poème La Géante (1909)

A la belle  clarté de la lune

Aux heures douces des nuits sereines

Là-bas, dans le silence de Xaghra toujours verte

Rêve la Géante

 

Le Grand tour de l’Italie, la Sicile, incluait parfois Malte. Ces visiteurs ont rédigé des relations de voyage décrivant ou dessinant le Ggantija ou le Cercle de Xaghra : JP Houel (1787). Le Cercle de mégalithes était encore visible , il fut démantelé au 19ème siècle et au 20ème, on peut reconstituer l’aspect du site d’après ces gravures.

Il est temps de découvrir le monument, ou tut au moins ce qui en reste. Il est presque incroyable de penser que ces temples ont traversé 5000 ans presque intacts et que moins de 200 ans l’ont réduit à une ruine alors qu’il était déjà célèbre !

Plus ancien que les Pyramides, que le Cairn de Barnevez ou que Newgrange. Je savais d’avance que les monuments préhistoriques sont parfois décevants même s’ils sont spectaculaires par leur taille. Je suis stupéfiée par la sophistication des structures complexes, des pièces arrondies du plan en forme de trèfle pour le plus petit avec plus de « feuilles » pour le grand. Ils étaient également ornés, enduits à l’ocre, ornés de grosses perforations. Les cupules servaient elles pour les libations ou les sacrifices ? Les interprétations restent des hypothèses et les cartels restent .

2

Le chemin vers la sortie est bordé par une ferme bio aux magnifiques grenades, poivrons et autres légumes. Sur le mur un caméléon se donne en spectacle, il riboule des yeux comme tout caméléon qui se respecte.

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

2 réflexions sur « Ggantija : temple préhistorique »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s