74 803 jours – Hicham Berrada à l’Abbaye de Maubuisson

Exposition temporaire jusqu’au 22 avril 2018

Hicham berrada : l’artiste laborantin,

Dans le cadre prestigieux de l’Abbaye de Maubuisson le plasticien Hicham Berrada  présente une installation en 4 actes :

Le Jardin inaltérable 

jardin inalterrable

Dans une enceinte stérile, d’air contrôlé,  le visiteur est prié de revêtir charlotte, sur-chaussures, masque… pour pas introduire de micro-organisme, un olivier au tronc recouvert d’or (minéral inerte) seul grandit et vit? un algorithme est matérialisé par des pixels sur un écran. Sur notre groupe de 14, seules deux ont « pris le risque » d’entrer dans l’enceinte, interloquées, dépaysées. On ne voyait pas tellement mieux qu’à travers les panneaux qui faisaient comme une glace sans tain. Mais c’était une impression d’aventure. comme participer physiquement à une oeuvre d’art.

Reflets dorés

Le temps qui passe étant le thème principal de l’exposition, dans cette salle séculaire, dorée, le temps semblait arrêté dans cette atmosphère abiotique.

Masse et martyr

masse et martyr

74 803 jours est le temps qui’l faudra pour que  la pièce en bronze qui s’altère, que le plasticien a nommé martyr soit décomposée en milieu naturel. Hicham Berrada en procédant à une électrolyse va rendre sensible cette altération, des bulles s’échappent d’une électrode tandis que des produits solides faisant penser à des fumées vont se sédimenter lentement après des flottement en convection.
J’avais déjà vu une installation semblable à Versailles dans le Voyage d’Hiver. En plein  air cette installation m’avais paru hors saison tandis que dans l’abbaye, dans l’obscurité et le calme, une méditation sur le temps qui passe m’a beaucoup touchée.Il faut dire que cette fois-ci, une médiatrice, une vidéo avec le making-of de mieux appréhender le phénomène. 

Méditation x240

Sur des écrans représentant la salle de l’Abbaye, une tache de lumière se déplace à la vitesse accélérée 240 fois. Encore une représentation du temps qui passe. mais qui ne m’a pas convaincue.

Making-of du montage de l’exposition

Une vidéo d’une dizaine de minutes présente l’artiste, sa biographie, ses méthodes de travail,la philosophie de son installation. Si je n’avais pas visionné cette vidéo, je serais passée à côté de l’installation. C’est mon problème avec l’art contemporain, souvent très cérébral. Si on n’explique pas les intentions ces dernières restent souvent cachées à la béotienne que je suis. Quand on m’explique, tout s’éclaire.

Présage

est une vidéo réalisée dans un becher filmé. Différents produits chimiques précipitent, réagissent, cristallisent poussent, se métamorphosent…On a une impression de création du monde. d’un monde aquatique sous-marin. De paysages étranges, colorés. Limite entre chimie et vie. C’est très poétique et très joli.

 

Je suis sortie conquise. finalement l’art contemporain vaut la peine qu’on se donne un peu de mal pour l’aborder!

pour les vidéos, cliquer ICI  pour arriver sur mon blog blogspot qui permet de les intégrer!

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

4 réflexions sur « 74 803 jours – Hicham Berrada à l’Abbaye de Maubuisson »

  1. J’aime l’art contemporain. Pas tout car il est tellement divers mais… J’aime les explications qui éclairent l’oeuvre mais je veux d’abord être touchée par ce que je vois ! Et puis l’art contemporain fait souvent appel à l’imagination, souvent il a un côté ludique, poétique, étrange…

    J'aime

  2. Je n’y suis pas très sensible. Justement, il y a une expo près de chez moi qui mêle le thème de la nature et de l’infographie. J’hésite mais j’avoue que l’art contemporain ce n’est pas ce qui m’attire le plus

    J'aime

  3. Je n’aime pas trop devoir lire une explication avant de voir une oeuvre. Je suis comme ClaudiaLucia, il faut qu’elle me parle immédiatement et directement ! A part ça, je suis prête à faire un effort si l’oeuvre en vaut la peine.

    J'aime

    1. @Aifelle : moi aussi je préfère être directement touchée. Cependant avec les installations, les explications sont parfois très enrichissantes. Je serais passée tout à fait à côté. Je n’aurais sans doute pas fait le chemin jusqu’à Saint Ouen l’Aumône, près de Pontoise (2h de train) si la visite n’avait pas fait partie d’une très jolie randonnée de Valmondois à Pontoise en passant par Auvers sur Oise. La visite était sur le chemin et gratuite, c’était une belle surprise.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s