En route à travers le Massif Central jusqu’à Millau

CARNET CATALAN

la chaîne des puys

A travers la Beauce, le Berry, le Boischaut, nous profitons du paysage sous le soleil. J’attends avec impatience l’Aire des Volcans de l’autoroute A71 pour retrouver le panorama sur la Chaîne des Puys. Petite déception, la table d’orientation n’est pas accessible, on a bloqué l’escalier. Le long de l’autoroute je suis la silhouette du Puy de Dôme.

Après Issoire, nous déjeunons à l’Aire de Lafayette à la sortie de Lorianges. Il ne faut surtout pas être rebuté par l’aspect triste de la station-service et du petit supermarché Casino ; plus haut se trouve le point de vue. Les crêtes sont blanches de neige, et la pointe du Sancy étincelle. Dans le creux, dans un écrin vert vif d’une herbe toute neuve, un petit château. Les rochers de granite nous font des bancs sous de petits chênes. C’est vraiment une halte très agréable.

Le paysage est pittoresque. Deux églises montent la garde sur deux falaises surplombant le village de Massiac dans un vallon. La route suit un cours d’eau est-ce l’Allagnon ou l’Allagnonette ?

Avant Saint Flour, la route reste autour de 1000m. L’herbe est encore jaunie par le gel et la neige. Nous passons Saint Flour et Chaudes Aygues. On passe le Col de la Fageole à plus de 1100m.

Viaduc de Garabit

Nouvel arrêt dans une aire de l’autoroute : l’Aire de Garabit qui a une magnifique vue sur l’œuvre d’Eiffel enjambant la Truyère. Je suis surprise de trouver la rivière à l’étiage. Avec toute la pluie et la fonte de la neige je pensais que le niveau serait plus haut.

Des odeurs « de vache » proviennent non pas des bovins (nombreux) mais des épandages.

Nous profitons de cette traversée du Massif Central en nous arrêtant à chaque aire et en découvrant de nouveaux points de vue ; l’autoroute traverse l’Aubrac, la Margeride, le Gévaudan. L’aire près de Le Bécon est en pleine forêt un arboretum y est installé. Celle qui fait face à Marjevols a pour thème la Bête du Gévaudan. L’autoroute reste à l’altitude de 1000m dans des prairies de moyenne montagne ou traverse des forêts de résineux. Le col d’Issartets est à 1170 m.

le viaduc de MIllau

Les hauts piliers haubanés du viaduc de Millau se voient de loin.

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

6 réflexions sur « En route à travers le Massif Central jusqu’à Millau »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s