Perpignan : Castillet, cathédrale …

CARNET CATALAN

Le Castillet

 

Le Castillet

Ancienne porte de la ville, c’est le monument emblématique de Perpignan. Il abrite un petit musée historique de Perpignan. Des panneaux très détaillés permettent de réviser tout ce que j’ai appris au palais. Je les recopie studieusement.

Des fossiles de vertébrés, des poteries antiques sont présentés dans des vitrines. Le site de Ruscino était sur la Via Domitia. Les Wisigoths envahirent la ville. Puis les Maures, chassés en 759 par Pépin le Bref.

Après Charlemagne, le pouvoir royal central fut affaibli le les comtes de Roussillon gagnent en importance. : Guilabert (1074-1102), Gausfred, Girarrd II est le dernier comte de Roussillon.

La ville passe sous la domination des Comtes de Barcelone et des rois d’Aragon jusqu’à ce que Jacques 1er partage son royaume pour donner à un de ses fils le Royaume d’Aragon.

Je retrouve l’histoire apprise au Palais. 1642, siège de Perpignan par Louis XIII .

L’annexion par la France ne se fit pas sans difficultés : révolte des Angelets dans le Conflent et le Vallespir contre la perception de la gabelle.

Au 18ème siècle, l’Université de Perpignan est refondée, des loges maçonniques sont introduites par les militaires cantonnés.

A la veille de la Première Guerre mondiale la ville grandit, on arase les remparts, des constructions Haussmanniennes, puis Art Déco embellissent la ville.

Dans les années 50-60 trois grosses entreprises fournissent du travail : la chocolaterie Canteloup-Catala, le papier à cigarette JOB et Le Nil, les poupées Bella.

 

Perpignan voit l’afflux des réfugiés, 1939 réfugiés espagnols de la Retirada,1943 Juifs cherchant à fuir en Espagne, 1960 rapatriés d’Algérie…

Dans une salle, on fait les portraits de citoyens remarquables, je remarque Camille Besse : compositrice de musique dont je n’avais jamais entendu parler ;

Au deuxième étage, une exposition temporaire : Histoire de Poupées

Poupée Bella

Je me souviens ensuite que les Poupées Bella étaient une entreprise importante de Perpignan jusqu’en 1984.

Une poupée articulée grecque du 4ème siècle avant JC introduit le sujet. On présente aussi des poupées piquées d’aiguille pour la sorcellerie. Mais l’essentiel des collections présente des poupées du 20ème siècle, une grande poupée marcheuse, des poupées de collection en costume folklorique…

Exposition sympathique !

La Cathédrale Saint Jean-Baptiste

La Cathédrale Saint Jean Baptiste de Perpignan

Au moment où je la visite, une organiste accorde l’orgue monumental, l’ampleur du son m’étonne, et me chasse dehors ;

Je trouve le silence et le calme dans le Campo Santo, cloître-cimetière du 14ème siècle. Un vaste carré est entouré d’arcades, enfeus gothiques blancs. Deux personnes lisent tranquillement, un SDF, le journal une jeune femme est absorbée dans un roman.

Campo sancto

Il est passé 15h, j’ai peur de rater le bus du retour et rentre par les quais fleuris de la Basse, retrouve la place de Catalogne et l’avenue Charles de Gaulle et ses palmiers. Il est trop tôt il me faut encore attendre 40 minutes, le 340 .

Perpignan Belle Epoque

A 17h je suis à Céret.

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s