Manzanillo – village rasta

CARNET DU COSTA RICA

Manzanillo vue de la plage

Le Parc de Manzanillo est situé 10 km au sud de Shawandhra. De chaque côté de la route les hôtels, lodges, cabines à louer sont cachés dans des jardins touffus. La route traverse une belle forêt aux arbres immenses. Des panneaux signalent que le terrain est à vendre….

Manzanillo sous la pluie

Manzanillo est un joli village. Sur le front de mer planté de cocotiers on a installé bancs et tables de pique-nique le long de la très belle plage de sable fin. Un petit cargo est échoué non loin, des graffeurs ont dessiné un visage, un tronc d’arbre est fiché perpendiculairement. Dans la brume, les nuages et l’écume des grandes vagues sur la mer agitée, lui donnent un air fantomatique.

la plage de manzaznillo

Ds restaurants sont dispersés sur le front de mer. Le plus pittoresque est au bout de la route : maison à un étage avec balcon à clairevoie aux couleurs rastas jaune rouge et vert. Une fresque avec le portrait de Bob Marley, un lion couronné orne le mur. Bob Marley est aussi peint sur ‘école. Nous déjeunerions volontiers dans ce « soda ». Une vieille femme noire sort le déjeuner : ses marmites sont alignées sur une nappe à carreaux rouge et blancs ? Quand nous approchons elle nous signifie que « c’est fermé ! » ce qui est impensable puisqu’on voit les gens déjeuner.

Manzanillo est reggae

Devant cet accueil, nous poursuivons jusqu’à la Réserve au bout de la piste. Il y a bien un parking pour les visiteurs mais le petit pont-piétons est barré d’un ruban interdisant le passage. On peut passer à pied par la plage m’assure un homme qui se porte volontaire pour garder la voiture ; « vous me laisserez bien quelque-chose ? » Il recommence à pleuvoir fort. Nous retournons au village. La vieille dame est toujours là avec ses marmites, elle explique : « il y a un groupe ». pas un groupe de touristes, plutôt des locaux ? afro-américains ? jamaïcains ?

Déjeuner au soda : cuisine carribéenne

Dans l’établissement voisin, il y a de la place à l’étage. Nous préférons un petit soda plus discret avec quelques tables rondes laquées de rouge. On nous tend une carte avec de nombreux plats de cuisine caribéenne ; Pour nous riz au crevettes et plantains frits et poisson (espadon) caché sous un monceau d’oignons, poivrons, tomates. C’est très bien servi, l’endroit est sympathique. Avec le café, on s’en sort pour 10.000 colones.

La pluie a cessé. Je me livre à ma promenade les pieds dans l’écume . Derrière l’épave une famille se baigne avec de jeunes enfants ; Est-ce bien prudent ? Encore une fois nous ratons le rendez-vous que nous nous étions fixées au bout de la plage ; Dominique s’engage sur la route et ne peut plus faire demi-tour. Elle en profite pour découvrir de très jolies criques sauvages que j’explore ensuite.

Dîner grande classe à Shawandha : salade de cristophine et cœurs de palmier pour moi, poisson corvina pour Dominique.

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

2 réflexions sur « Manzanillo – village rasta »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s