Rivello le jour de la fête de Saint Antoine de Padoue

CARNET DU MEZZOGIORNO (BASILICATE)

Rivello, vu de la route

Ce matin par ciel couvert, il fait plus frais (23°C) les genets ne sentent rien. Rivello est le village que nous avons photographié de la route. La « forteresse » est une église grecque donc au plan de croix byzantine. Je n’arrive pas à y accéder : la route est barrée aux voitures et une palissade interdit le passage piétonnier.

Une rampe carrossable fait le tour du village. Quelques places de parkings se trouvent près d’un belvédère à l’ombre. J’entre dans le village par la Porte des jardins et découvre un véritable labyrinthe de ruelles et escaliers, passages étroits, marches qui descendent raide ; une véritable ville-fantôme. Je ne rencontre qu’un chat. Pourtant, les pots de fleurs, géraniums rouges et blancs potées de fougères, hortensias, les terrasses bien entretenues, les maisons crépies montre que le village est bien habité. Où sont les gens ? Vétusté ou séisme, certaines façades sont soutenues par des étais, portes et fenêtre sont encadrées par des poutres tandis que derrière tout s’écroule.

En montant, j’arrive devant la grande église Saint Nicolas de Bari au moment où les cloches sonnent dix heures. Un escalier double théâtral conduit à un porche baroque et à une belle porte en chêne, fermée. Un peu plus loin par une rampe on parvient à une chapelle dans la verdure au sommet de la colline.

Rivello vu du belvédère

Au lion, résonne une fanfare. Du haut du village, je cherche l’harmonie et la trouve : sur 5 rangs une fanfare défile en ordre militaire et barre la route principale dans la ville basse. Une procession se dirige vers le cloître Saint Antoine. Un petit groupe de musiciens la suit au son de la cornemuse et d’instruments traditionnel. Un chœur de femme prend le relais.

Les cierges de la procession

La procession porte quatre piles formées de cierges blancs rouge et jaunes qu’on aligne à ‘l’entrée de l’église. La fanfare joue encore ; la foule attend la messe de 11 heures. Voilà pourquoi le village était désert ! Tout le monde est ici. Il y a aussi le camion des légumes, une estrade pour les festivités, une table avec des nappes brodées au point de croix. Le 13 juin est la fête de Saint Antoine de Padoue.

J’entre dans la grande église blanche décorée avec des stucs assez discrets (église franciscaine) . Je ne prends pas le temps d’examiner les tableaux 18ème siècle. La statue de Saint Antoine est parée de fleurs. Avant que l’office ne commence nous entrons dans le cloître renommé et tout peint à fresques.

Histoire du cloître

Au 9ème -10ème siècle, suivant les invasions arabes de Sicile, des moines basiliens trouvent abri en Calabre et en Lucanie où ils installent une communauté. A Rivello, ils ont installé une petite église dédiée à St Giovanni, c’est le premier bâtiment du monastère actuel. Les bénédictins arrivèrent vers le 9ème  siècle introduisant le culte à Sainte Rosalie. Les Franciscains en 1260, ils construisirent le cloître en 1550.

Fresque du cloître

Les fresques sont l’œuvre de Giovanni et Girolamo Todisco, réalisées de 1559 à 1634. Les voûtes furent décorées par Girolamo avec des festons , feuilles, fruits et fleurs .

Au retour, nous nous arrêtons à Trechina que le GPS nous faisait toujours éviter. C’est plutôt une petite ville qu’un village. Le « centro storico » n’est pas si ancien que cela : une grande place avec une grande église sans charme particulier, la Villa communale, un jardin public occupe les deux côtés de la rue principale avec des arbres et es massifs de fleurs. Plusieurs glaciers et pizzerias s’y sont installés. Cela doit être bien animé le soir.

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

Une réflexion sur « Rivello le jour de la fête de Saint Antoine de Padoue »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s