Par les Sassi de Matera

CARNET DU MEZZOGIORNO (BASILICATE)

Matera : Monterrone

A 17h30 nous avons rendez vous avec notre chauffeur de touktouk de Apenelsassi, organisateur de circuits touristiques dans les sassi Ape l’abeille, fait référence à vespa, la guêpe, puisque l’engin est motorisé par une sorte de scooter. Au guidon, Noémie, étudiante très cool mais peu causante. J’attendais une visite guidée. Elle nous promène par la via Castelnuovo, dans le Sasso Cavuoso. Le touktouk fait des écarts pour éviter nids de poules et rigoles.

Casa grotta

Arrêt devant une casa-grotta (maison reconstituée, attraction touristique). Un petit film d’introduction dure 3 minutes, un rideau s’ouvre, je découvre la salle meublée, la cuisine le grand lit, trois marche lus haut le coin des animaux, l’âne, les cochons, quelques poules, derrière un rideau le seau hygiénique, entre les deux salles, la citerne de récupération des eaux de pluie. D’après les outils entreposés, je déduis que les habitants étaient des paysans ; l’histoire ne dit pas où se trouvaient leurs champs ; je pense à la fresque de Carlo Levi, je les imagine rentrant des champs avec l’âne…Où était donc le chemin passant la gravine ? La jeune fille qui a mis en route la vidéo dit juste « 3 €» encaisse sans m’adresser un mot, sans un regard, elle peint à la chaîne la crête rouge de coqs blancs. Je me sens flouée. Matera 2019 attire des foules de touristes qu’on plume sans aucun complexe. 60€ pour une heure de touktouk, service minimum, tourisme à la chaîne, souvenirs moches. Le site est magnifique mais il ne faudrait pas abuser.

Par les sassi

Le touktouk va, bringuebalant, dans le Sasso Barisano, arrive sur la place de la Cathédrale – arrêt photo de 2 minutes seulement. Sommes-nous en retard sur l’horaire ? Nous avons le sentiment mitigé de ne pas en avoir eu pour notre argent.  On s’attendait à une visite guidée, pas à un taxi. Mais c’était la seule façon pour Dominique de pénétrer dans les Sassi.

toukouk : ape nell sassi

18h35, 25°C(10° de moins qu’hier), lumière idéale pour les photos. Je suis impatiente de repartir pour découvrir par moi-même Matera qui est une ville qui se visite à pied. Je reprends la rue Castelnuovo qui passe sous nos fenêtres, suivant un parcours fléché, j’arrive sur la corniche dominant la gravine. Les grottes sont barrées simplement de quelques planches ou par des portes de fer. Cette zone non restaurée est notée Zone archéologique. Au bout de la corniche un monastère :  convincio Sant’Antonio – fermé. Je monte des marches, dévale des escaliers et m’aperçois que je suis sur un chemin de croix, Via Crucis (les stations sont indiquées). Une église superbe est encore ouverte : Santa Lucia alle Malve (pas vu les mauves) . Pour 7 €, un ticket donne accès à trois églises. J’ai de la chance : l’église est vide. J’ai donc le loisir de contempler les fresques de cette église creusée dans le rocher 9ème siècle utilisée par les bénédictines dont les cellules du monastère étaient dispersées dans les grottes aux alentours jusqu’en 1283. Forte de mon expérience de jeudi à S Falcione, j’essaie de retrouver le plan d’une église grecque et l’iconostase (d’après le papier, il en reste des traces. Cette église a été habitée, les plans originaux sont difficilement lisibles. Les colonnes auraient été transportées dans la cuisine. Je m’attache à observer les fresques (photos interdites), Vierge allaitante 13ème siècle, Saint Michel, Saint Nicolas, Saint Jean Baptiste, que je reconnais mais aussi des inconnus ? Comme à saint Falcione, il y a un mélange d’éléments byzantins et latins.

A la recherche de la Madonna dell’ Idris

Mon ticket est valable pour la Madonna dell’ Idris. Je dois la trouver avant le coucher du soleil. Je passe par un dédale de courettes. Un homme, à la fraîche, arrose ses lauriers-roses et ses dipladenias (qui ne craignent rien, ni froid, ni chaud ni sécheresse). Sur les murs il y a aussi des touffes sauvages, genre de brassicacées (crucifères) bleues, toujours pas de mauves malgré Sainte Lucie, des buissons de câpres fleuris. Des rochers comme des chicots, délimitant des patios. Je cherche à faire des photos, pas facile de trouver des angles.

A la Madonna dell Idris, j’ai moins de chance : la grotte est bondée. Consolation : ces touristes ont un conférencier qui explique très bien. Ce nom Idris n’a rien à voir avec le prénom arabe, Idris, c’est l’eau (l’Italien supprimant les h des mots grecs,  je ne les identifie plus). Sur le tableau au-dessus de l’autel, la Madone a un broc que le guide montre avec son stylo-laser (seule je ne l’aurais pas vu). Le nom ne vient pas de ce détail mais des vasques et citernes ; Le maître-autel en marbre blanc réalisé en 1804 encombre et empêche de bien voir les fresques. Un passage fait communique cette église avec une autre église rupestre San Giovanni in Monterrone. Le guide montre un Christ Pantocreator. De nombreuse fresques sont en cours de restauration. La restauration doit être bien compliquée avec les palimpsestes, images superposées au cours des siècles, par exemple cette Vierge avec sa robe ample qui a le visage barbu de Saint André. Si une fresque en recouvre une autre, laquelle privilégier ? la plus ancienne ? la plus belle ? A la place où devrait se trouver l’autel il y a une mangeoire. L’église a servi d’habitation, les hommes vivaient avec leurs animaux.

Je suis, complètement désorientée. A force de tourner dans les courettes, de rochers en escaliers, je n’ai plus aucune idée de la direction à prendre pour rentrer. Je monte à l’aveuglette des marches, passe sous des arches. Enfin je trouve le Palais Lanfranchi et la  Via Lucania. Il y a même un supermarché pour les yaourts du dîner et des fruits excellents chez le marchand de fruits et de verdure !

 

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

3 réflexions sur « Par les Sassi de Matera »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s