Vers le Cotentin : voyage et arrivée à Surtainville

BALADE NORMANDE : COTENTIN

La Hague : Nez de Jobourg

fuir la canicule….

Nous avons choisi cette destination en pleine canicule : sur la carte météo  la Manche était le département le plus frais, caressé par le perturbations venant d’Angleterre, tandis que nous avions si chaud!

Peut-être moins fréquenté que la Bretagne ou les plages normandes plus proches de Paris comme Deauville ou Dieppe….

Et nous avons trouvé une location à Surtainville, encore disponible pour la dernière semaine d’Août.

itinéraire

383 km; 4 heures  15 de Créteil par l’A13 jusqu’à  Caen, puis la N13 jusqu’à Valogne et D902 jusqu’à Bricquebec.

Etape sur la plage de Houlgate

Nous avons fait étape à Houlgate chez des amis pour couper la route, nous dégourdir les jambes sur la plage et manger un morceau.La plage d‘Houlgate en Août ne ressemble pas à ce que nous avons connu en Juin. Elle est occupée par des familles auprès des parasols campés au ras du sable où l’on se tasse, non pour se protéger du soleil mais plutôt à l’abri du vent. Grandes marées, à marée montante, les belles vagues à l’écume blanche déferlent en rangs serrés. Les pêcheurs à pieds se dépêchent de rentrer. Au micro, on avertit les imprudents qui stationnent sur les bancs de sable qu’ils doivent quitter les lieux.

En face des belles cabines de bois à rayures orange, on a installé des panneaux avec une belle exposition-photo Les Femmes d’exposent

Saint-Mère église

Un détour par Sainte-Mère-l’Eglise, village célèbre pour le Débarquement où l’on peut encore voir un parachute suspendu au clocher et où les jeeps de 1944 attendent les touristes. Covid-19, ni Américains ni Anglais, le parking est bien vide. La route évite Valognes . Elle traverse Briquebec passant sous le château féodal. De petites routes bien  tortueuses nous conduisent directement au gîte. 

Arrivée à Surtainville

Nous sommes agréablement surprises. La maison est grande, claire,  bien équipée. Rien ne manque. Un petit jardin clos avec un salon de jardin.

Pour les courses de base, nous allons au bourg voisin : Les Pieux. Le centre-ville est animé avec un boucher-charcutier, une belle poissonnerie (achat de moules), banques, Office de Tourisme. Et, bien sûr, les inévitables Grandes surfaces en périphérie. A Super-U, nous trouvons des produits locaux : des pommes de terre de Surtainville, des yaourts au lait entier 6 et de la crème fraîche normande exceptionnelle. Nous achetons le topoguide  des sentiers Chamina qui propose 30 plus belles balades à pied. 

Première sortie à la plage  cachée derrière la dune.  

 

 

 

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

4 réflexions sur « Vers le Cotentin : voyage et arrivée à Surtainville »

  1. En été j’ai des envies de Manche, plutôt anglaise, mais le Cotentin ça doit être parfait également. De la fraîcheur, du vent, de l’herbe verte, la mer avec des vagues… Le hasard a fait que cette année je suis allée à Toulouse, un des rares endroits plus chauds que Marseille… Très belle ville, on a beaucoup aimé, mais l’année prochaine je compte bien caser de l’herbe verte au mois d’août !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s