Adieu – Balzac

LECTURE COMMUNE BALZAC

 

Balzac me surprendra toujours!

Je l’attendais dans l’intimité bourgeoise ou dans les salons des nobles. Voici qu’il décrit la Bataille de la Bérézina, les pontons, le gel, la faim, les chevaux qu’on abat pour les griller sur les braises. Saisissant!

 

Cette nouvelle raconte aussi un amour impossible : Stéphanie, la comtesse a perdu la raison dans les horreurs de la Retraite de Russie. Philippe, son amant la retrouve par hasard. Il  tente de lui faire recouvrer la mémoire.

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

2 réflexions sur « Adieu – Balzac »

  1. Cette description du passage de la Bérézina est vraiment impressionnante. J’ai lu que Stendhal y était dans cette affreuse retraite de Russie et qui s’y est comporté avec courage! Il fallait le faire. Tolstoï aécrit sur la retraite de Russie dans Guerre et Paix. Mais je n’ai jamais relu le livre depuis mes années lycée. Ca date ! Il faudrait avoir le courage ! au moins pour le pavé de l’été !!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s