les potiers d’Horezou

Un mois en Roumanie en Logan chez l’habitant

Poterie d’Horezou

Dernière étape au programme : les potiers d’Horezou. Les stands de poteriesur le bord de la route sont plutôt des repoussoirs : les poteries traditionnelles sont mélangées avec des horreurs.

En ville, nous découvrons une rue piétonnière commerçante avec des pâtisseries, des banques, une jolie église peinte à l‘extérieur, des petits squares. Horezou est une petite station de montagne animée mais pas vraiment prospère.

Les potiers sont installés dans le hameau d’Olari. La Pension Danea  est justement rue Olari. Nous montons en voiture et je descends à pied pour photographier les maisons décorées avec les assiettes.  Les assiettes sont identiques dans tous les ateliers : motifs géométriques, coq noir ou arbre stylisée avec la ramure noire. Trop stéréotypé pour me plaire.

Même les HLM délabrés sont couverts d’assiettes. En observant mieux j’ai découvert que ces immeubles rébarbatifs avaient été personnalisés d’éléments traditionnels : assiettes et piliers de bois sculptés.
Contradiction roumaine : un souci de décoration et en même temps une négligence qui laisse en ruine le patrimoine et tolère le bétonnage le plus horrible.

Entrée : polenta et fromage blanc puis un délicieux bouillon parsemé de persil frais coupé avec des gnocchis jaunes. Côtes de porc très relevées accompagnent les pommes de terre. Enfin deux desserts : tranche de pastèque et gâteau maison.

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s