Une matinée à la plage de San Vicenzo

CARNET TOSCAN – CASALE MARITIMO

 

Il Poggetto

 

 

6h : le lever du soleil au dessus de la colline. Une chaude lumière orangée illumine le bâtiment principal crépi de jaune et les briques de la terrasse. J’emporte mon carnet-moleskine pour garder un souvenir dessiné de notre Villa Poggetto que nous avons finalement adoptée. Nos voisins allemands ont été très discrets, les français sympathiques, finalement nous avons bien profité de notre grande terrasse sur l’oliveraie égayée par les parasols à franges bleues en plastique imitant le raphia. Les franges soulevées par le vent ondulent et semblent rafraîchissantes.
Je pars dessiner dans les oliviers. Le chat blanc est ravi d’avoir de la compagnie. Il me précède en gambadant, fait mine de chasser, m’attend caché à la fourche d’une branche d’olivier bondit.
Les oliviers toscans sont très bien taillés, bien entretenus, mais ils sont souvent jeunes. Ils n’ont pas les formes torturées des oliviers Crétois. Je m’attache à représenter le feuillage léger. La meilleure façon d’évoquer cette légèreté est de dessiner feuille à feuille.
Nous connaissons bien l’ancienne via aurélienne et ses lauriers roses qui m’enchantent toujours autant. J’aime bien refaire plusieurs fois un itinéraire, reconnaître, attendre l’allée de pins, le petit bâtiment octogonal comme un baptistère…
Nous nous installons sur la plage de San Vicenzo à l’arrière de la réserve Naturelle : mince bande de forêt, chênes verts près de la route, puis une ligne de pins tordus, plus près de l’eau des genévriers. Sur le bord de la dune : une surprise : une grosse fleur délicate ressemblant à une grosse jonquille mais toute blanche  .Je l’ai cherchée dans me flore, en vain.  Comme il est encore tôt (9h30), il y a de l’ombre. Nous avons déroulé les rabanes, installé le parasol et avons passé des heures bien agréables. Promenade le long de l’eau. Baignade dans l’eau claire. Rien de très original -sentiment de bien être. Au retour, le compteur de la voiture marque 3000km depuis Créteil.
Déjeuner sur notre terrasse. Après midi piscine avec le Monde.
A 18h, nous commençons les préparatifs pour le départ demain. Rien de réservé : l’aventure !

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s