Chez Gohav à Yeghernadzor – cuisiner du boeuf au champignons

CARNET ARMENIEN

la terrasse de Gohav face aux sommets enneigés

Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-language:EN-US;}

Il ne reste qu’une courte distance pour parvenir à Yeghernadzor. A l’entrée du bourg nous coupons le GPS qui n’a pas reconnu la rue et essayons de suivre le plan Google-map . Ce n’est pas facile, les rues sont en pente et biscornues, les noms sont à moitié effacés et écrits en arménien et en cyrillique, en russe cela irait encore s’ils étaient complets ! Heureusement la guest-house se trouve près du stade. Je demande au marchand de chaussures où est le stade, il appelle un copain qui explique en russe « kharasho ? – kharasho ! » Et cela marche !

L’accueil est chaleureux :le nom de Jack est le sésame. Alice, étudiante en marketing, parle bien anglais. Elle nous offre un café et du jus de cerise sur la terrasse. Sa mère ne parle pas anglais mais Russe, en revanche, elle  semble tout comprendre. C’est la grand mère la patronne des chambres d’hôtes, et  c’est elle qui cuisine. Un cours de cuisine est inclus dans notre circuit. Nous assistons (et aidons un peu) à la préparation du dîner : de la soupe et du bœuf aux champignons ainsi que du poulet aux pommes de terre.

Bœuf aux champignons :

3 oignons hachés+3 pommes de terre+2carottes +1livre de champignons

Tomates en dés, poivrons en petits cubes

Une livre de bœuf en cubes

bouillon

1 grand pot de crème

Coriandre haché

1-       faire revenir les oignons, ajouter du paprika, faire revenir le tout et ajouter du bouillon

2-      Dans une poêle, mettre de la farine à chauffer, elle doit roussir

3-      Dans une sauteuse faire revenir le 3ème oignon et les champignons (couvrir)

4-      Cuire les pommes de terre dans le bouillon avec la coriandre et du poivre

5-      A la farine roussie on ajoute du bouillon hors du feu en tournant pour ne pas faire de grumeaux, verser le contenu dans la poêle des champignons, mettre le grand pot de crème à la fin et la coriandre.

Au dîner, elle a servi en plus de la salade verte, du fromage, une salade de pommes de terre avec des radis et des cornichons et pour finir un gâteau à la crème.

Je dîne en compagnie de trois canadiens randonneurs qui ont participé à un chantier de réhabilitation de maisons organisé par une ONG. Gens très sympathiques.

Notre chambre est tersé simple mais tout à fait confortable, la douche est luxueuse et le lustre en perle assez étonnante. Il y a même la télévision (en arménien et en russe) . A la disposition des clients dans l’entrée l’ordinateur familial. La guest-house est citée dans le Petit Futé. C’est une très bonne adresse.

Jeudi 2 mai : Yeghenadzor – Goris

petit déjeuner royal

Petit déjeuner royal! Sur la table de la terrasse ensoleillée, Gohav a mis une nappe blanche et a disposé des tasses en porcelaine blanche et dorée, des coupelles contenant des confitures variées. Bien sûr fromage et fromage blanc, en plus une sorte de tchoukchouka tomates et œufs brouillés, des petites saucisses. Les « cerises » ont la couleur et le goût des cerises mais un noyau d’olive. Gohav me montre l’arbre qui ressemble à un cornouiller.

Bien que  je n’aime pas la publicité je donne l’adresse de ce B&B par reconnaissance pour la gentillesse de nos hôtes et aussi parce que c’est une excellente adresse :

B&B Gohar Gevorgyan

Email : sargisyan@hotmail.com

Tel 00374 2812 33 24

cell: + 374 94 33 29 93

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

8 réflexions sur « Chez Gohav à Yeghernadzor – cuisiner du boeuf au champignons »

    1. @Aifelle : malgré la Barrière de la langue l’hospitalité arménienne ne s’est jamais démentie. Devant une poêle et une casserole le courant passe même si on n’a pas de langue commune

      J'aime

  1. La partie no.5 de la recette se prepare aussi chez nous, pour plusieurs types de….
    « nourriture » (j’ai choisi ce mot, au general), car il existe aussi plusieur types des « ingredients » et « variations » sur la meme theme…

    J'aime

    1. J’ai vraiment envie de connaître ce B&B chez Gohar. Ce prénom se prononce aussi Kohar par exemple en France. Cordialement.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s