Le Koh-I-Noor – William Dalrymple – Anita Anand

LIRE POUR L’INDE

Résultat de recherche d'images pour "le koh i nor dalrymple"

Le KOH-I-NOOR – L’histoire funeste du diamant le plus célèbre du monde.

Merci à Babélio pour ce livre!

Avec Dalrymple, je n’ai pas pris de risque. J’apprécie beaucoup cet auteur Le Dernier Moghol et dans l’ombre de Byzance avec beaucoup de bonheur. Historien spécialiste du sous-continent, l’histoire, telle qu’il la raconte est toujours plus passionnante que n’importe quel roman historique; Une bibliographie sérieuse et des notes détaillées, un glossaire. Il m’a seulement manqué des cartes plus précises.

Anita Anand journaliste britannique, d’origine Sikh du Penjab, a déjà écrit d’autres ouvrages sur l’Inde.

Ils se sont partagé le livre chronologiquement.  William Dalrymple raconte le début de l’histoire, des origines légendaires de la pierre célèbre jusqu’au règne du dernier grand Maharajah Ranjit Singh qui l’a porté à son bras. Anita  Anand poursuit l’histoire avec la colonisation de l’Inde par l’Empire Britannique, le transfert du diamant à Londres . Le livre se termine avec les réclamations de ses anciens propriétaires.

Le Koh-i-Noor est un prétexte pour parcourir l’histoire de la région, élargie à l’Afghanistan et à la Perse, puisque les souverains de l’Inde, de Babour le premier des Moghols, Persans, Afghans puis Sikhs qui se disputèrent l’Inde et le joyau – symbole du pouvoir. Diamant funeste? Non, il est passé d’un conquérant à l’autre, d’un roi à ses héritiers qui n’ont pas su conserver le pouvoir. Histoire chamarrée de ces souverains brutaux ou raffinés, poètes ou guerriers mais toujours couverts de pierres précieuses.

Quand la Compagnie des Indes orientales  établit son emprise sur le sous-continent vacille le  royaume sikh du Penjab après  à la mort du terrible Ranjit Singh. Anita Anand raconte avec maints détails les intrigues des héritiers du Grand Maharajah et la déposition du dernier souverain, un enfant-roi Dulip. C’est un récit passionnant enrichi par les rapports des espions, administrateurs, militaires britanniques. Angleterre victorienne, d’une jeune Victoria qui accueille avec bienveillance le jeune Maharajah, l’Exposition Universelle à Cristal Palace puis la veuve. Dans cette deuxième partie, le diamant semble porter une malédiction.

L’histoire du diamant n’est pas terminée….l’Inde voudrait le faire revenir, le Pakistan, et même les talibans le réclament:

« Bien que ce ne fût pas le plus gros diamant en possession des Moghols[….]il continue à jouir d’une notoriété qu’aucun de ses plus gros ou plus parfaits rivaux n’égale. Il est au centre des compensations pour les pillages de l’ère coloniale et fait régulièrement l’objet des revendications de la part de ses différents pays d’origine. 

L’histoire du Koh-i-Noor continue à soulever des questions historiques importante non seulement pour notre appréciation du passé mais aussi pour le présent, car il sert de paratonnerre aux prises de position envers le colonialisme. la présence m^me du diamant à la Tour de Londre incite à se demander comment juger des pillages de l’époque coloniale…. »

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

4 réflexions sur « Le Koh-I-Noor – William Dalrymple – Anita Anand »

    1. @Dominique : Dans l’ombre de Byzance est d’un autre calibre, je l’ai préféré. mais si l’histoire de l’Inde, la colonisation britannique,te branchent celui-ci est fort intéressant.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s