Falaises de Carolles et de Champeaux

BALADE NORMANDE – BAIE DU MONT SAINT MICHEL

La plage de Carolles vue du Pignon Butor

Le circuit N °8 du guide Chamina part de Carolles avec une promenade dans la campagne, on devrait voir un mégalithe et le sentier des douaniers en balcon sur les falaises de Carolles. 

Les escaliers qui montent au bout de la plage de Carolles au Pignon Butor se trouvent à 10 minutes du gîte. Je décide de faire la boucle dans l’autre sens en partant des Flots Bleus. Logiquement je devrais suivre sur la carte.

Port du Lude

9 heures, la plage est vide. Au point de vue du Pignon Butor la visibilité est excellente; la vue s’étend de Granville jusqu’à Cancale qui bornent la Baie. Le sentier passe sous une arche de buissons qui se rejoignent, il est très bien entretenu, les épineux coupés, des marches quand la pente est raide. Il descend à proximité du Port du Lude. Le Lude est un ruisseau qu’on franchit sur un petit pont. On remonte très raide. Des rochers de granites se détachent sur le ciel.

Rocher du Diable

Après ma visite à la Maison de la Baie, je guette près de cette intrusion granitique schistes et cornéennes. Le sentier chemine en balcon jusqu’à la cabane Vauban, une belle construction de pierre. Un ornithologiste a installé son trépied et sa lunette. je lui demande s’il a vu le phoque, juste un instant sa tête est sortie de l’eau. Les rochers sont trop acérés pour que les phoque vienne s’y reposer. Des hirondelles passent : c’est un couloir migratoire et les vents sont favorables aujourd’hui. Il ne les a pas comptées mais à la louche il estime qu’il en est passé 2000 depuis qu’il est là.

Cabane Vauban

Après la Cabane Vauban je devrais quitter le GR et obliquer vers un parking et un point de vue pour rentrer dans les terres. Ne voyant rien je continue le sentier littoral. Je suis étonnée de ne plus croiser de promeneurs, seulement un groupe de randonneurs très bien équipés. Deux dames me préviennent que c’est très escarpé.

« Escarpé ce n’est pas mon problème mais j’aimerais trouver le parking et le point de vue du circuit »

J’ai eu tort de me vanter. Le sentier devient difficile. Les aménagements, les marches  dans les passages raides ont disparu. Sur ce sentier étroit et rocailleux je range topoguide et téléphone pour avoir els mains libres. Depuis la Cabane Vauban, le Mont Saint Michel m’accompagne, la vue est magnifique. Mais j’ai beaucoup trop marché pour me trouver encore sur le circuit!

La baie et le mont vus de Champeaux7

Et voilà que je découvre une seconde Cabane Vauban! Plus délabrée plus pittoresque que la première. Je commence à vraiment douter : le topoguide Chamina ne fait aucune allusion à cette Cabane. Un jeune coureur qui m’avait doublée dans la montée s’est assis pour souffler. Je lui demande conseil. Nous ne sommes plus à Carolles mais à Saint-Jean-de-Thomas sur les Falaises de Champeaux!.

Le plus simple serait de retourner sur mes pas. Avec les passages délicats cela me prendrait plus de temps que prévu. Or il faut que je sois rentrée au gîte à 13 heures pour le Rendez-vous en téléconsultation. Je choisis de rentrer par la route que j’entends à quelques centaines de mètres. Il faut d’abord couper à travers champs. Je ne le regrette pas : deux belles rencontres jaillissent sous mes pas. D’abord un rapace décolle juste devant moi. Buse ou faucon? je n’ai pas eu le temps de l’identifier. A peine l’oiseau de proie envolé que surgit dans mes pieds un petit lièvre aux pattes postérieures démesurées.

La route est passante. mais où suis-je exactement? Près de Carolles, après avoir marché un bon moment je consulte Googlemaps (je n’ai pas le réflexe-GPS comme certaines randonneuses plus jeunes que moi). Justement Dominique au téléphone propose de venir à ma rencontre; Je lui fixe rendez-vous au parking de la Cabane Vauban qui se trouve à 500 m. Quand j’arrive au Parking, pas de 108, Dominique m’attend au Parking du Lude. Une dame m’assure que je trouverai le parking non loin du Port du Lude. Un homme assure qu’il faut suivre les balises vertes. l sentier qui suit le ruisseau est très frais (la journée est caniculaire), je marche à l’ombre. De petits ponts de bois franchissent le Lude. Malheureusement je ne rencontre personne pour confirmer mon chemin. Au téléphone, Dominique soutient qu’elle est toute proche et qu’elle peut voir les gens à la Cabane Vauban. Ce n’est pas la cabane, c’est le Rocher du Diable! En suivant les traits verts et jaunes je retourne au parking de la Cabane Vauban d’où je viens. Il vaut mieux que je rentre par le GR à la maison plutôt que de tourner en rond.

Déjeuner au gîte : crevettes grises et pain au beurre.

A la fin de l’après -midi, belle baignade dans les vagues assez fortes pour m’empêcher de nager mais pas assez pour me renverser. Je joue à m’éclabousser en sautant quand la vague se brise dans mon dos.

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

4 réflexions sur « Falaises de Carolles et de Champeaux »

  1. J’ai marché en partant de la cabane Vauban (celle de Champeaux) mais à l’inverse de Carolles. Je ne me souviens pas d’un sentier trop difficile et je sais qu’à un moment, j’avais continué sur la plage jusqu’à ce que je rencontre un bar. La vue était superbe d’un bout à l’autre.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s