Saint Jean Pied-de-Port : le chemin de Compostelle

CARNET BASQUE 2021

Saint Jean Pied-de-Port

Sous un ciel bien gris, nous prenons la route de la montagne embrumée. elle  longe la Nive qui serpente tantôt dans une campagne de prairies très vertes constellées de brebis, tantôt dans une vallée étroite et sauvage boisée ou circule aussi le petit train sur une voie ferrée qui saute la rivière sur des ponts métalliques pour s’enfoncer dans des tunnels. Partout les fermes vendent  des fromages de brebis.

Lundi est jour de marché à Saint-Jean-Pied-de-Port. Sous la  halle moderne, les producteurs locaux proposent charcuterie, fromages et vins du pays.  Il y a aussi des parapluies bien utiles aujourd’hui,  aussi des pots de confiture de cerises,  du piment d’Espelette et des produits dérivés. A l’extérieur, des marchands plus classiques sont installés, fruits et légumes, boucherie, crémerie….et des fringues . Pour le pique-nique de midi, jambon serrano, chorizo, fromage d’Ossau-Iraty  et un gâteau basque fourré à la crème pâtissière.

A côté du marché, je trouve les remparts, pour visiter la ville close selon le circuit du Guide Vert, il suffit de trouver une porte.

Saint Jean Pied de Port : Rue d’Espagne

De la Porte d’Espagne, la Rue d’Espagne descend bordée de jolies boutiques, je m’arrête chez le potier qui propose toutes sortes d’articles en grés vernissé : pots, mugs, mazagrans utilitaires mais ce qui m’intéresse le plus ce sont des petites statues : figurines de pèlerin ou pèlerines de Saint Jacques de Compostelle, j’achète une tortue et un hérisson. Les maisons sont en grès rose, les linteaux sont gravés en belles lettres de style basque avec la date de construction, 1730, 1736…la rue passe sous une arche sous le clocher de l’église qui se dresse juste après le pont sur la Nive.

Saint Jean Pied de Port Notre Dame-au bout du pont

L’église Notre-Dame-du-bout-du-Pont est ouverte.  Fondée en 1212 par Sanche le Fort, elle a été restaurée au 14ème siècle de style gothique, en grès. A l’intérieur je découvre deux étages de galeries, un chœur baroque.

Pèlerin de saint Jacques

La Rue de la Citadelle me parle du pèlerinage de Saint Jacques, gites d’étapes.  La boutique de matériel de randonnée semble très bien fournie, sacs à dos, chaussures, bâtons, vêtements chauds…tout semble de très bonne facture (je suis bien tentée par l’achat de chaussures) .

Après être passée devant la Prison de l’Evêque, j’arrive à la Porte Saint Jacques au pied de la Citadelle d’où il y a une très belle vue. De la Citadelle, on peut prendre le Chemin de Ronde jusqu’à la Porte de Navarre ou descendre sous-bois jusqu’à la rivière et emprunter un autre pont. Le sentier en sous-bois me paraît glissant, et je préfère les dalles sèches du chemin de ronde dominant des jardins fleuris et de belles maisons.

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

2 réflexions sur « Saint Jean Pied-de-Port : le chemin de Compostelle »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s