Miradouros de l’Ouest – Restaurant à Paul do Mar

CARNET DE MADERE 2022

Ponta do Pargo phare

Météo exécrable. Pas de randonnée prévue. Promenade en voiture à la pointe Ouest de l’île de Madère de miradouro en miradouro sur cette côte très escarpée avec ses falaises presque verticales. Nous reprenons le circuit après Cabo, Ribeira da Vaca et cherchons aux alentours de Pico par des cheminements très étroits et tortueux. Après les dernières maisons de Serrado, nous trouvons la flèche Miradouro Garganta Funda . A la fin du goudron, une petite route pavée de petits galets pris verticalement dans le ciment, se termine par un sentier rouge et glissant dans une prairie où est attaché un petit taureau avec une chaîne au museau, bien paisible. Le mirador ne donne pas sur l’océan mais sur une cascade très haute dans une entaille. Les maisons aux alentours sont abandonnées, les terrasses recouvertes d’herbe. Ce village a été délaissé récemment, une maison porte la date 1937. Ma condamnation péremptoire de la « bétonisation touristique » est ébranlée. Le tourisme redonne un peu de vie à cette campagne désertifiée, escarpée et difficile à cultiver. Je croise des paysans une faucille ou une serpette à la main. Les jardins sont travaillés à la bêche.

Punto do pargo falaises

Ponta do Pargo : un phare est construit à la pointe, on y accède par un tunnel. Le phare a été construit il y a exactement cent ans en 1922, à 290 m au-dessus de la mer. Une plaque indique que nous nous trouvons à l’extrême Ouest. Non loin du phare il y a un autre miradourod’où on découvre des falaises impressionnantes. Nous évitons la route principale et passons par les petites rues de Ponta do Pargo, , avec un centre social imposant, une église blanche et une belle place. La route secondaire ER 222 qui dessert les villages d’Amparo, Lombo et Lombada dos Marinheiros passe par des maisons fleuries, de petites vignes, au ras de l’Eglise Sao Jao, frôle l’autoroute. Nous trouvons deux autres miradouros à Massapez et à Zimbreiros .

Paul do Mar vu à travers les aloès

Le miradouro de Zimbreiros a trois tables installées sous une pergola. Les aloès fleuris au premier plan du panorama sur la plage de Paul do mar encadrée par des falaises volcaniques multicolores. Les opuntias, euphorbes en coussins bleutés, parsèment la montagne.

Dominique me laisse au bout de la digue de Paul do Mar que je parcours à grands pas. Trois dames avec seau et balais sont devant leur porte. Elles m’interpellent »On te dit bonjour ! » « enlève ta veste il fait chaud ! » C’est vrai, le soleil est sorti, je marche à grands pas et je transpire. Au milieu de la promenade le restaurant Sol e Mar a une belle salle vitrée avec vue sur la mer. Le service n’est ni accueillant ni souriant. Nous commandons quand même :  espada (poisson sabre) à la banane et de bacalhau  aux crevettes assaisonné à l’ail et au persil. Des légumes bouillis : haricots plat, pommes vapeur, carottes chou, accompagnent les plats. Le tout est servi dans de grandes assiettes. C’est bon, abondant et pas cher. Pour 34 € avec le vin et le café.

Auteur : Miriam Panigel

professeur, voyageuse, blogueuse, et bien sûr grande lectrice

Une réflexion sur « Miradouros de l’Ouest – Restaurant à Paul do Mar »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :